Des membres de la Chabiba demandent la tête de Ali Elyazghi

Une nouvelle polémique secoue la maison interne de la Chabiba ittihadie. Les jeunes Ittihadis sont montés au créneau contre le secrétaire général de leur Organisation. Dans une lettre adressée au bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), le bureau national de la Chabiba dénonce le comportement «immoral» et «irresponsable» de Ali Elyazghi, secrétaire général de la Jeunesse Ittihadie. L’objectif de cette lettre, selon les jeunes Ittihadis, étant de clarifier les circonstances qui ont accompagné la participation de la Jeunesse Ittihadie aux travaux du congrès de l’Union internationale de la jeunesse socialiste qui s’est tenu du 26 au 28 mars en Suède. «A sa demande, Ali Elyazghi s’est chargé, récemment, de déposer les demandes de visas  pour la délégation du bureau national de la Chabiba auprès du consulat de la Suède à Rabat. Jeudi 25 mars 2010, Ali Elyazghi nous a contacté pour nous informer du fait que le consulat a refusé de nous délivrer des visas. Toutefois, l’absence de la signature du consulat certifiant  la décision du refus a poussé un groupe des membres de la délégation à demander des explications auprès de l’ambassade de la Suède au Maroc. Tout le monde était étonné du fait que le secrétaire général n’a pas accompli sa mission. Il n’a pas délivré les documents des membres de la délégation et n’a déposé qu’un seul passeport auprès du consulat», explique le bureau national de la Chabiba dans sa lettre. «Etant convaincus de la nécessité de réformer l’Organisation et de la restructurer sur des bases saines, nous nous sommes inscrits positivement dans la dynamique de la nouvelle répartition des missions au sein du bureau national de la Jeunesse et dans le règlement des différends qu’a connus notre Organisation dans le passé. Malheureusement, cette volonté noble s’est heurtée à un comportement immoral et irresponsable de la part du secrétaire général de la Chabiba Ali Elyazghi».  Contacté par ALM, Ali Elyazghi est resté injoignable. Certains membres du bureau national de la Chabiba sont allés encore plus loin en revendiquant la démission de Ali Elyazghi. «La Chabiba ittihadie connaît aujourd’hui une crise majeure. La majorité des membres du bureau national de la Chabiba refusent cette gestion monolithique et égocentrique de la part du secrétaire général. La réalité nous montre maintenant cette nouvelle situation. Tous les membres et toutes les sections demandent l’organisation d’un huitième congrès national de la Chabiba pour remédier à ces actes malsains du secrétaire général. Ali Elyazghi est appelé à respecter l’Organisation de la Chabiba et doit présenter sa démission de son poste», affirme Naoufal Belmir, membre du bureau national de la Jeunesse Ittihadie, dans une déclaration à ALM. Le comportement de Ali Elyazghi dénote, selon la lettre, de «l’irresponsabilité du secrétaire général et du fait qu’il ne prend pas au sérieux l’Organisation toute entière». La Jeunesse Ittihadie a appelé les membres du bureau politique de l’USFP à intervenir d’urgence. Ainsi, la Chabiba a appelé à la tenue d’une réunion urgente entre le bureau politique et la Jeunesse Ittihadie «pour prendre les mesures adéquates et des décisions décisives et audacieuses à même de faire de la Jeunesse Ittihadie une pépinière d’une jeunesse sérieuse et responsable». La Chabiba a appelé, également, le bureau à considérer le lancement des préparatifs pour le congrès comme «une nécessité pressante et urgente et ce, sous la supervision du bureau politique ainsi que de toutes les instances du parti afin de préserver le patrimoine militantiste de la Jeunesse». La Chabiba demande aussi «de suspendre le financement des activités de la Jeunesse pour permettre au bureau politique du parti de veiller sur la bonne gestion des dépenses de la Chabiba».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *