Deux cas de grippe porcine déclarés au Maroc

L’été s’annonce fiévreux. En moins d’une semaine, 2 cas de grippe A(H1NI) ont été enregistrés au Maroc. Le deuxième cas a été signalé à Casablanca dans la nuit de vendredi à samedi. Selon un communiqué du ministère de la Santé, il s’agit d’un jeune Marocain de 29 ans résidant au Canada qui était de retour, mercredi dernier dans le même avion que le premier cas détecté à Fès. «Ce deuxième cas a été découvert dans le cadre du suivi sanitaire des passagers du vol Montréal-Casablanca du 10 juin», indique le communiqué. Le jeune homme a été hospitalisé au service d’isolement à l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca. «L’état de santé du jeune homme, atteint du virus A(H1N1), n’est pas alarmant et son état grippal est modéré. Le patient est mis en quarantaine de 5 jours. Sa famille est sous contrôle médical», a déclaré Dr Fouad Jettou, directeur du Centre hospitalier régional Moulay Youssef de Casa-Anfa.
Le premier cas signalé jeudi à Fès est celui d’une jeune fille de 18 ans, étudiante au Canada qui est arrivée mercredi à Casablanca en provenance de Montréal avant de continuer vers Fès sur un vol interne de la Royal Air Maroc. La patiente a été mise en quarantaine pour une durée de 8 à 10 jours. Même traitement pour les membres de sa famille qui sont entrés en contact avec elle. Selon un communiqué des autorités sanitaires, l’état de santé de la jeune fille évolue favorablement grâce à un traitement à base de Tamiflu. Elle restera en isolement jusqu’à son rétablissement total. Le ministère de la Santé a déclaré que les passagers qui étaient à bord de l’avion sont sous surveillance médicale dans les différentes villes où ils se sont rendus et qu’aucun d’entre eux ne présente de signe de grippe.
Cependant, il faut noter que le virus s’est introduit au Maroc sans que les caméras thermiques ne détectent les cas potentiels de grippe porcine. «Le détecteur thermique n’a pas décelé de fièvre chez la jeune fille à son arrivée à l’aéroport de Fès, mais son état a attiré l’attention du médecin de l’antenne médicale de l’aéroport qui, après un examen sans particularité, lui a conseillé de le contacter en cas de parution d’un signe quelconque», précise le communiqué du ministère de la Santé. Ce qui prouve que ces moyens de prévention ont peu d’utilité pour lutter contre la propagation du virus. Comment se prémunir face à un système peu fiable et des moyens qui font crucialement défaut. Le Maroc ne dispose actuellement que de 3 millions de masques sachant que ceux-ci doivent être changés au bout de 6 à 8 heures car au-delà, ils perdent leur efficacité. Pour ce qui est des médicaments, un million de boîtes de Tamiflu sont actuellement disponibles. A ceci s’ajoute l’absence de communication. Alors que le virus A(H1N1) est présent dans le pays, aucune campagne de sensibilisation n’a été lancée pour s’assurer que les Marocains soient informés des risques et des moyens de se protéger.  L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, jeudi, qu’elle avait décidé de passer au stade 6, décrétant ainsi la première pandémie de grippe atypique du XXI ème siècle. Près de 30.000 cas ont été recensés à travers le monde, avec en moyenne plus de 1.000 nouveaux cas par jour. Plus de 70 pays sont touchés. Mercredi dernier, l’OMS a fait état de 27.737 cas dans 74 pays, dont 141 morts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *