Diversification des secteurs d’activités

Diversification des secteurs d’activités

Maintenant que le groupe Wafabank est passé dans le giron du groupe Banque Commerciale du Maroc (BCM), des questions se posent sur le devenir des différents secteurs d’activité des deux sociétés. Tout d’abord, le domaine de l’assurance. En s’adjugeant la Wafa Assurance, la BCM compte sérieusement s’imposer sur ce créneau et partant dépasser son concurrent direct, le groupe Benjelloun. En effet, l’événement le plus marquant sur le marché national des assurances au courant des trois dernières années fut l’absorption de L’Alliance Africaine d’Assurances par Al Wataniya, d’une part, et à la fusion d’Axa Al Amane et de la Compagnie Africaine d’Assurances, d’autre part, qui a donné naissance à Axa Assurance Maroc. Ainsi, le nombre d’opérateurs sur la scène nationale de l’assurance est passé de 17 à 15 compagnies. Ces deux opérations de concentration ont eu un impact évident sur les parts de marché des compagnies d’assurances, en termes de chiffre d’affaires. Ainsi, Al Wataniya et Wafa Assurance atteignent des parts de marché de plus de 15 % et celle d’Axa Assurance Maroc atteint plus de 20%. Sachant que cette dernière compagnie ainsi que la BCM sont des filiales de l’ONA, on peut aisément imaginer l’impact de l’opération de rachat de la holding Kettani (OGM) que la BCM vient d’effectuer. En clair, environ 35% de parts de marché dans le secteur de l’assurance. Autre secteur important, celui du crédit à la consommation. La BCM vient de renforcer davantage sa place dans ce marché très porteur. Une place occupée par Attijari Cetelm, une filiale née d’une joint-venture entre la BCM et Cetelem, premier organisme de crédit à la consommation en Europe. Attijari Cetelem est spécialisé dans les crédits sous forme de prêts affectés à l’achat de biens d’équipement du foyer commercialisés par la grande distribution moderne (hypermarchés, grandes chaînes de distribution d’électroménager, de mobilier …), soit sous forme de prêts personnels. En revanche, Wafasalaf, un fleuron de la Wafabank, a une gamme de service beaucoup plus variée avec en plus notamment des crédits automobiles et des crédits loisirs. Un métier que la BCM n’a pas encore développé, la monétique. En contrôlant le groupe Wafabank, la BCM a ainsi mis la main sur Wafa Cash, société spécialisée dans les moyens de paiement et les transferts d’argent. Elle est membre des principaux réseaux internationaux de paiement, et représente Western Union, le leader mondial de transfert de fonds instantané. Dans le domaine du crédit immobilier, la BCM s’est également adjugée une des filiales les plus performantes du groupe Wafabank. Grâce à Wafa Immobilier, la BCM contrôlera une société de financement spécialisée dans la distribution de crédits pour l’acquisition, la construction et l’aménagement de logements. En plus des services de sa propre filiale, Attijari Immobilier, la BCM peut facilement devenir le leader incontesté de ce secteur. Même raisonnement pour le secteur du leasing avec Wafa Bail et Attijari Locabail. Ainsi que pour les métiers de banques d’affaires. Cette opération de rachat de la Holding OGM appartenant à la famille Kettani augure incontestablement des jours reluisants pour la BCM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *