Dr El Habib Merzak : «La France a une industrie chevaline très développée»

Dr El Habib Merzak : «La France a une industrie chevaline très développée»

ALM : Quelles sont les nouveautés de cette édition ?
El Habib Merzak  : Le Salon est devenu actuellement l’un des événements économiques sportifs et culturels de référence au Maroc. Il s’inscrit dans une logique permanente, et ce grâce aux efforts de tous les partenaires concernés par cet événement. En ce qui concerne le bilan de ce Salon, il faut noter les points importants telle que l’augmentation du nombre des exposants professionnels. Le volet international s’est largement renforcé par la participation de plusieurs pays étrangers venant d’Europe, du Moyen-Orient et de l’Amérique Latine. Le niveau des compétitions s’est amélioré nettement par l’organisation des concours de saut d’obstacles international 3*** et d’élevage . Il y a aussi la création d’une grande dynamique au niveau de ce secteur et ce par l’engouement des éleveurs pour les différentes manifestations organisées au niveau national. Au niveau de la région d’El Jadida, le Salon est devenu l’une des principales animations culturelle et sportive.

Qu’en est-il du nombre des visiteurs attendus lors de cette troisième édition?
Vu le succès enregistré lors des éditions précédentes, les organisateurs de cette troisième édition s’attendent à 250.000 visiteurs. Le Salon accueillera 80 exposants et 700 chevaux d’expositions, de spectacles et de compétitions. Le programme de cette édition comporte plus d’animation que l’année dernière dont l’objectif est de renforcer la fédération de l’ensemble de la filière équine marocaine autour d’un événement à rayonnement international.

Pourquoi avez-vous choisi la France comme invité d’honneur?
La France est un grand pays de cheval. Elle a une industrie chevaline très développée avec 400.000 chevaux et 130.000 emplois. Les professionnels marocains entretiennent avec leurs homologues français des relations très développées depuis plusieurs années dans différentes disciplines du cheval. Et ce en vue de dynamiser davantage les échanges et les relations bilatéraux.

Qu’attend le Maroc de la France lors de cette édition?
Dans le cadre de l’amélioration continue du programme du Salon et vu la notoriété de la France en matière de développement du cheval, les organisateurs attendent de cet invité d’honneur une participation très active.  Effectivement, cette dernière a répondu très favorablement à l’invitation marocaine par l’organisation d’un espace d’exposition très riche regroupant tous les acteurs de la filière chevaline française. Nous sommes honorés aussi par la participation pour la première fois au Maroc de la cavalerie républicaine française.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *