Dr Harakat : « Un enfant de 11 ans est manipulable »

Dr Harakat : « Un enfant de 11 ans est manipulable »

ALM : Que pensez-vous des accusations de la fillette de 11 ans qui a accusé son père d’attouchements sexuels ?
Dr Aboubakr Harakat : Le premier point qui interpelle dans cette affaire est le suivant : pourquoi cette mère a-t-elle attendu si longtemps avant de porter cette affaire devant les tribunaux ?
Les actes incestueux et les attouchements sexuels ne sont pas des éléments que vit un enfant sans que cela se remarque dans son comportement. Si cette mère n’a rien constaté alors que sa fille subissait des attouchements sexuels par son père, c’est qu’il y a défaillance dans son rôle de mère. Si elle savait ce que vivait sa fille et qu’elle a préféré se taire, c’est encore pire. Dans ce cas, elle est complice.

Vous savez que dans ce genre de situations, en général, les épouses préfèrent taire ce que vivent leurs enfants, dans l’espoir d’inciter le mari à renoncer à ses pratiques incestueuses. Est-ce le cas de cette femme ?
Cela manque de logique et de rationnalité. Le père n’étant plus là depuis quelques mois, son ex-femme a plus de raisons de ne plus évoquer l’attouchement, si attouchement il y avait, puisque sa fille est à l’abri. Ceci est vrai d’autant plus que les épouses marocaines veillent en général à éviter le scandale.

Y a-t-il des possibilités pour que cette fille, sous influence ou pas, se soit enfermée dans son mensonge ?
Il faut commencer par essayer comprendre le fonctionnement de la psychologie des enfants. Vers 5 ans, un enfant peut vivre des attouchements sexuels et les prendre pour un jeu agréable.
Il n’a pas conscience de la portée de ce qu’il vit. Sa conscience sexuelle n’est pas encore assez développée pour faire la part des choses. Dans le cas de cette fille qui a 11ans, les choses sont différentes. A 10 ans, un enfant a une conscience sexuelle assez présente pour lui permettre de faire la différence entre un geste de tendresse et un acte sexuel. Quand l’attouchement concerne les zones intimes, l’enfant sait du haut de ses 10 ans, que « c’est mal de se laisser faire ».
Mentir sur une chose pareille est très possible. Ce n’est pas vraiment du mensonge. L’enfant peut être manipulé au point de croire que cela s’est réellement produit. Surtout si c’est un enfant qui a été trop câliné étant tout jeune. Dans la société marocaine, il est très courant de voir une mère jouant avec son bébé en le chatouillant dans les parties intimes.
Il est de coutume aussi de voir des pères câlins jouant avec leurs fillettes sans se poser de limites avec les plus nobles intentions du monde. Ces gestes se mémorisent chez les enfants. Il faut savoir que plus les souvenirs chez les enfants sont vieux, plus ils peuvent être brouillés.
Cette fillette peut très bien « retraduire » ses vieux souvenirs en se basant sur les récits de la mère pour les compléter, et croire à la fin fortement à son mensonge.
Elle peut aussi avoir été manipulée sans qu’il n’y ait de souvenirs lointains. Toutes les hypothèses sont possibles. Pour mieux cerner cette affaire, il faut faire une expertise psychologique pour la fillette et le père.

Avez-vous déjà soigné des enfants dans la même situation?
Pour ma part, non. Cela n’empêche pas qu’il y a plusieurs cas d’enfants manipulés, pour ce genre de situations et pour d’autres. La manipulation peut atteindre même les personnes adultes.
Il y a trois  ans, une affaire aux Etats-Unis a été des plus sidérantes. Un psychologue a réussi à faire croire à trois femmes sœurs qu’elles ont été violées par leur père durant leurs jeune âge. Il a pu les manipuler grâce à l’hypnose. Ces femmes ont été jusqu’à faire condamner leur père. Ce n’est que quelque temps après que la vérité avait éclaté.
Pour les enfants, la manipulation est encore plus facile, d’autant plus si elle se fait par une personne aussi proche qu’une mère. Dans cette affaire, aucune hypothèse n’est à écarter.
La mère peut très bien avoir «pollué» les souvenirs de sa fillette pour compléter le récit qui lui convient.

Quelles peuvent être les conséquences sur cet enfant dans l’avenir ?     
Tout ceci est très perturbateur pour une enfant de 11 ans.
Cela peut générer un désordre de personnalité et une rupture définitive entre l’enfant et son père.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *