Economie : Les patrons du Roi

Economie : Les patrons du Roi

La tournée que SM le Roi Mohammed VI effectue dans certains pays de l’Amérique latine continue avec la visite officielle effectuée par le Souverain au Brésil, deuxième étape après le Mexique, du périple qui conduira le Souverain successivement au Pérou, au Chili et en Argentine.
Cette tournée constitue la première visite effectuée par un Souverain marocain dans cette région du monde. Certes, le Maroc et les pays latino-américains ont toujours eu de bonnes relations politiques et des liens diplomatiques réguliers. Mais, il faut dire qu’au-delà de cette dimension politico-diplomatique, le Royaume et les pays de l’Amérique du Sud n’ont jamais pu développer des relations économiques solides capables de donner naissance à un nouveau pôle de coopération Sus-Sud entre les pays de la rive sud de la Méditerranée et l’Amérique latine.
Aussi, la tournée royale revêt une dimension économique inédite dans l’histoire des relations entre le Maroc et l’Amérique latine. Elle permet, pour la première fois, aux deux parties de procéder à la création d’un premier noyau dur dont l’objectif est de promouvoir la coopération économique et les échanges commerciaux entre le Royaume et les pays concernés, d’un côté, et l’Afrique occidentale et l’Amérique du Sud, d’un autre côté. À cette fin, SM le Roi Mohammed VI est accompagné lors de sa tournée dans la région, outre les membres du gouvernement et les Conseillers du Souverain, d’une délégation composée d’une douzaine d’hommes d’affaires représentant les principaux secteurs de l’économie nationale à savoir l’industrie agroalimentaire, l’énergie, le tourisme, les phosphates, l’industrie automobile et les finances.
Ces six secteurs d’activités économiques représentent en fait les principaux domaines auxquels le Maroc et les pays figurant au programme du périple royal doivent donner un intérêt particulier étant donné qu’ils présentent d’importantes possibilités de coopération bilatérale.
Sur le plan bilatéral, le programme des visites officielles de SM le Roi aux pays concernés accorde une place privilégiée aux relations économiques et au développement de la coopération entre les secteurs privés des deux côtés.
Ainsi, au Mexique, première étape de la tournée royale, le communiqué conjoint publié, jeudi, à l’issue de la visite de SM le Roi à Mexico, a mis l’accent sur l’aspect économique des relations entre le Royaume et les Etats-Unis du Mexique. Ainsi, les deux parties ont convenu, dans le cadre de leurs concertations à l’occasion de la visite royale, de donner une forte dynamique à ces relations, notamment en ce qui concerne le renforcement des échanges commerciaux et ce en créant une Commission mixte maroco-mexicaine. Les deux pays ont aussi mis l’accent sur la nécessité de promouvoir de nouveaux accords de coopération dans les secteurs porteurs comme les nouvelles technologies de l’information, l’agriculture, le tourisme, la santé, l’énergie, le textile et les industries mécaniques, métallurgiques et de l’automobile.
S’agissant du secteur privé, SM le Roi Mohammed VI et le président mexicain, Vicente Fox, ont souligné le rôle primordial du secteur privé dans le développement des rapports économiques. À ce propos, le communiqué conjoint a affirmé que les deux chefs d’Etat se sont félicités de la rencontre qui a eu lieu à Mexico entre les opérateurs économiques des deux pays et qui leur a permis de se pencher sur les moyens à même de promouvoir les échanges commerciaux et les investissements conjoints. Il est à signaler qu’à cette occasion, une Convention de coopération a été signée entre la Confédération générale des entreprises du Maroc et le Conseil mexicain du commerce extérieur.
Dans l’allocution que SM le Roi Mohammed VI a prononcée lors du dîner offert en son honneur par le chef de l’Etat mexicain, le Souverain a mis l’accent sur la nécessité pour les deux parties de diversifier leurs partenaires au niveau international et de placer leur coopération économique dans un cadre élargi à leurs régions respectives.
« Il s’agit, en effet, de renouveler le cadre juridique de leur coopération, pour donner une forte impulsion à nos relations bilatérales et pour assurer la coordination au sein des espaces de leurs partenariats internationaux, tant dans le cadre des accords de libre-échange avec l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique, que dans leur souci de diversifier ces partenariats et de les élargir aux pays du Sud et à leurs espaces géopolitiques respectifs, comme c’est le cas pour les Accords d’Agadir et MERCOSUR qui ont pour objet la mise en place de zones de libre-échange », a indiqué le Souverain.
S’agissant de cette dimension internationale des relations bilatérales, il faut rappeler que les pays de l’Amérique latine sont regroupés dans le cadre d’un marché commun : le MERCOSUR. Un marché qui signera une convention avec le Maroc lors de la visite de SM le Roi au Brésil.
Ainsi, la visite du Souverain à Brasilia sera marquée par la signature d’un accord commercial entre le Maroc et le Marché commun du sud (MERCOSUR), qui donnera un nouvel élan à la coopération entre le Royaume et les pays d’Amérique latine. Cet accord revêt une grande importance puisqu’il ouvrira les portes devant les produits marocains au grand marché des pays latino-américains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *