Éditorial : La politique du pétrole

S’inscrivant dans le cadre du projet du Grand Moyen- Orient (GMO), “le Forum de l’avenir“ que le Maroc abrite le 12 décembre 2004 divise la classe politique et le monde associatif entre partisans et détracteurs. Les uns applaudissent un choix dont ils voient une gratification des efforts du Royaume sur la voie de la démocratisation et des droits de l’Homme alors que d’autres considèrent que le pays ne doit pas “cautionner“ sur son sol une initiative qui sous couvert de démocratie ne vise à leurs yeux que la domination américaine du monde arabe. Or, l’Administration Bush est bien décidée à faire progresser son projet qui consiste officiellement à démocratiser et à promouvoir le progrès économique dans les pays concernés dans une région qui s’étend de l’Afghanistan au Maroc. Les principaux pays comme l’Égypte et l’Arabie Saoudite regardent d’un mauvais oeil une opération qui risque de tourner à leur désavantage et à celui de nombre de régimes arabes où la démocratie n’a pas droit de cité.
Autre argument avancé par les détracteurs de l’initiative américaine, la démocratie ne se décrète pas, elle doit être le fruit d’une évolution interne des États. Ce qui ne milite guère pour les “bonnes intentions“ de l’Administration Bush c’est surtout la situation en Irak envahi pour libérer le peuple irakien du joug de Saddam Husseïn et lui apporter liberté et prospérité.
Mais environ deux ans après l’invasion de ce pays arabe riche en pétrole de bonne qualité, la situation sur le terrain est toujours aussi chaotique. Pauvreté, assassinats, actes de terreur, prises d’otages…, La politique américaine dans cette partie du monde continue sur fond de violence extrême et de terrorisme aveugle à semer le malheur, la chienlit et l’insécurité parmi la population. Est-ce le projet de Bush pour les pays concernés par son projet de Grand Moyen-Orient ? George W.Bush projette-t-il d’exporter “l’exemple“ irakien dans d’autres nations arabes ? Si le GMO vise à renverser les dictatures, il n’est pas du tout sûr que des régimes démocratiques seront instaurés et que les peuples de la région vivront dans le progrès et la liberté. À en juger par le cas irakien, ce qui les attendrait est mille fois pire que ce qu’ils auront vécu sous leurs gouvernants actuels. En fait, les bonnes intentions cachent souvent des arrières-pensées. Les discours d’illuminé tenus par le maître de la Maison-Blanche masquent mal les objectifs inavoués du GMO. Il s’agit de favoriser le remodelage des cartes politique, militaire et économique de cette grande zone du monde pour les seuls intérêts des Etats-Unis et de ses multinationales, notamment dans le domaine énergétique. Comme par hasard, la quasi-majorité des membres du GMO sont producteurs de pétrole.
L’Afghanistan, autre pays dévasté par la guerre de Bush et passage obligé pour les importantes réserves en hydrocarbures du Caucase, est déjà sous contrôle. Reste les autres. “ Le Forum de l’avenir“ qui aura lieu au Maroc doit être une occasion pour les régimes arabes visés par l’initiative américaine de débattre en toute sérénité et livrer leur vision des choses. Car les visées de l’Oncle Sam ne doivent pas servir pour ces régimes-là d’alibi pour ne pas entamer leur marche vers la démocratie et la liberté. Sinon, les autres se chargeront tôt au tard de le faire au prix d’une très lourde facture pour les peuples de la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *