Elections partielles : Les partis de l opposition n ont pas fait le poids

Elections partielles : Les partis de l opposition n ont pas fait le poids

Les dernières élections partielles tenues le 28 février  ont été révélatrices à plus d’un titre. D’un côté, elles avaient une nouvelle fois montré la faillite des formations de l’opposition, notamment le PAM et l’USFP. Ces partis n’avaient pas réussi  à tenir tête au PJD et autres composantes de la majorité. Une observation déjà constatée lors des élections partielles d’octobre à Tanger et Marrakech. D’un autre côté, les résultats de ce scrutin du 28 février ont démontré le manque d’homogénéité et la confusion qui règne au sein de la majorité.  Marqués par deux sièges raflés par le Mouvement populaire (MP), ces résultats ont été contestés par Abdelilah Benkirane SG du PJD et  par Hamid Chabat patron de l’Istiqlal. Les partisans du PJD ont, en effet, été les premiers à contester les résultats des élections partielles. Ils ont déclaré que des cas de fraudes et de corruption sont à signaler au niveau des deux sièges remportés par les candidats du MP. Quelques jours après, c’était le patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat, qui a estimé que «l’Intérieur a remporté deux sièges», lors des élections partielles, en référence au parti du ministre de l’intérieur, Mohand Laenser. Ceci avant que ce dernier ne réagisse à son tour dénonçant les déclarations émises de l’intérieur de la coalition, tout en évoquant la présence de ministres PJDistes et istiqlaliens lors de la campagne électorale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *