Énergie : Promotion des chauffe-eau solaires dans le bâtiment

Énergie : Promotion des chauffe-eau solaires dans le bâtiment

Promouvoir les applications solaires thermiques de chauffage d’eau est l’un des axes prioritaires de la politique nationale d’efficacité énergétique dans le bâtiment. Le but étant de renforcer l’usage des équipements de haute performance énergétique et d’encourager les services techniques y afférent. Dans ce sens, Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des mines, de l’Eau et de l’Environnement, et Said Mouline, directeur de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ADEREE), ont procédé, mardi 12 avril 2011, à la signature d’une convention permettant la réalisation d’un programme national relatif à la promotion des chauffe-eau solaires au Maroc. Dans une déclaration relayée par la MAP, Said Mouline a indiqué que cet accord s’inscrit dans le cadre de l’approche adoptée par l’ADEREE pour accompagner le programme des chauffe-eau solaires au Maroc et généraliser l’accès des citoyens marocains aux technologies solaires thermiques. Ce partenariat fut une occasion d’étaler les finalités du programme national d’efficacité énergétique dans le bâtiment. Dans son allocution, Mme Benkhadra a mis le point sur l’importance de ce volet. «Le programme d’efficacité énergétique dans le bâtiment vise l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments au Maroc à travers l’intégration des considérations énergétiques dans les secteurs clefs de la politique de développement du Maroc qui sont l’habitat, le tourisme, l’éducation nationale et la santé», a-t-elle indiqué . Et de poursuivre que «l’efficacité énergétique dans le bâtiment présente incontestablement un potentiel important d’amélioration des économies d’énergie dans notre pays. En effet, le bâtiment représente environ 36% de la consommation énergétique totale du Maroc dont 29% pour le résidentiel et 7% pour le tertiaire». Dans la même optique, la ministre a énuméré les grands axes de cette stratégie. «L’effort d’amélioration de l’efficacité énergétique dans le bâtiment est articulé autour de l’aménagement urbain durable, la conception et la construction de bâtiments efficaces, l’énergétique efficace et l’optimisation de la gestion des services énergétique», souligne Mme Benkhadra. Précisant que les bases techniques de la réglementation thermique des bâtiments neufs résidentiels et tertiaires sont élaborées dans le cadre d’une large approche participative et ont fait, objet de concertations élargies tant sectorielles que régionales. Pour rappel, le programme national de l’efficacité dans le bâtiment, dont la mise en œuvre est assurée par l’ADEREE, a pour but la contribution à l’objectif national d’économie de 12 % d’énergie fossile à l’horizon 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *