Errachidia, sous le signe du développement

Errachidia, sous le signe du développement

Une nouvelle dynamique de développement est enclenchée en faveur des zones oasiennes et de l’arganeraie. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi 4 octobre à Errachidia, au lancement de la stratégie de développement de ces zones qui couvrent près de 40% du territoire national (5 régions, 16 provinces et 400 communes).

«Le développement des zones oasiennes et de l’arganeraie se fera sur la base d’une approche intégrée et participative impliquant toutes les forces vives et prenant en considération l’ensemble des stratégies sectorielles mises en œuvre au niveau du Royaume, ainsi que les grandes mutations institutionnelles opérées ou en cours, notamment le projet de régionalisation avancée», a expliqué Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, dans un exposé présenté devant SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du lancement de cette stratégie.

Ainsi, mobilisant une enveloppe de 92 milliards DH, cette stratégie s’articule autour de 45 programmes concrétisés en séries de projets. «Les programmes prévus dans le cadre de cette stratégie ont été élaborés suivant une approche participative impliquant l’ensemble des acteurs concernés, et appellent pour leur mise en œuvre optimale l’adhésion des forces vives des régions concernées, l’établissement d’un système de contrôle et de suivi, et l’adoption du principe de contractualisation», a souligné M. Akhannouch.

Et cette stratégie affiche des objectifs ambitieux. Elle vise le développement humain des zones cibles, la valorisation des ressources économiques, naturelles et culturelles dont elles regorgent, ainsi que la protection de l’environnement. Concrètement, sur le plan économique, il est prévu de créer à l’horizon 2020 quelque 160.000 postes d’emploi fixes, soit une hausse de 12%, alors que le PIB des zones oasiennes et de l’arganeraie passera à 150% (de 80 à 200 milliards DH). Selon les prévisions de cette stratégie, le revenu individuel va augmenter de 143%, ce qui contribuera largement à l’amélioration des conditions de vie de la population locale.

Par ailleurs, après le lancement de cette stratégie, SM le Roi a présidé la cérémonie de signature de quatre conventions relatives à la mise en œuvre de la stratégie de développement des zones oasiennes et de l’arganeraie. Les trois premières conventions sont relatives à la mise à niveau et le développement des zones oasiennes et de l’arganeraie dans les provinces et les préfectures du Royaume (Agadir Idaoutanane, Essaouira,Taroudant, Tiznit, Chtouka Ait Baha, Inzegane Aït Melloul, Guelmim, Tata, Assa Zag, Sidi Ifni, Zagoura, Ouarzazate, Tinghir, Errachidia, Midelt et Figuig).

Elles ont été signées par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, le directeur général de l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganeraie, les gouverneurs des provinces et des préfectures concernées et les présidents des conseils provinciaux et préfectoraux concernés.

La quatrième convention, signée par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, le haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification et le directeur général de l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganeraie, porte sur la qualification de l’espace écologique de l’arganeraie sur une superficie de 200 mille hectares, la promotion de la culture de l’arganier en tant que filière agricole productive sur une superficie de 5.000 hectares à l’horizon de 2020, ainsi que la requalification des systèmes écologiques de la forêt d’Amskroud, affectée par les incendies d’août 2013.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *