Espagne : Un parti politique défend une « immigration choisie »

Les immigrés qui viennent en Catalogne, une région autonome de l’est de l’Espagne, doivent être d’abord "sélectionnés à l’étranger", a dit M. Mas qui présentait lundi le programme de sa formation pour les élections régionales catalanes, prévues le 1er novembre prochain.

Le chef de file des sociaux-démocrates catalans a suggéré que les représentations à l’étranger du gouvernement autonome catalan pourront se charger de cette mission, avec l’appui des ambassades de l’Espagne dans les pays concernés.

Les immigrés qui arrivent en Catalogne sont tenus de signer un "contrat des droits et devoirs" pour faciliter leur intégration au sein de la société, a dit le leader de CiU, dont la formation fait partie de l’actuel gouvernement autonome de la Catalogne.

Les déclarations de M. Mas rejoignent celles faites récemment par le ministre français de l’intérieur, Nicolas Sarkozy qui a préconisé aussi d’ouvrir les frontières à une immigration "choisie" et quantifiée qui viendrait combler le manque de main-d’oeuvre dans certains secteurs économiques.

M. Sarkozy, dont les propos ont soulevé un tollé aussi bien en Europe qu’en Afrique, avait présenté un projet de loi destiné à réduire les flux migratoires en durcissant les conditions de séjour des étrangers notamment par l’augmentation du délai et des ressources requis, pour pouvoir bénéficier du regroupement familial, l’allongement de la durée nécessaire pour obtenir la carte de résident, et enfin de la régularisation systématique des clandestins au bout de dix ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *