Essabbar évoque la sagesse des forces de l ordre

Essabbar évoque la sagesse des forces de l ordre

Le secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Mohammed Essabbar, a qualifié d’équitable pour le Maroc la résolution du Conseil de sécurité portant prorogation du mandat de la Minurso, sans modification de sa nature.
Répondant à une question de la presse, Essabbar a ajouté que cette résolution est «une victoire relative», du fait que le Maroc mènera d’autres combats sur les plans politique et des droits de l’Homme dans le futur. Le SG du CNDH a souligné que le retrait du projet de résolution, prévu pour élargir le mandat de la Minurso afin d’inclure la surveillance des droits de l’Homme, a été réalisé grâce à «l’intervention active de SM le Roi Mohammed VI qui a fait revenir la situation à la normale, et aux démarches diplomatiques du Royaume, que ce soit au niveau de la diplomatie officielle ou parallèle, ainsi qu’à la faveur de l’unanimité de toutes les composantes du peuple marocain».
Concernant les derniers incidents survenus dans la ville de Laâyoune, le responsable a noté que ces actes étaient une réaction des sécessionnistes à la résolution onusienne qu’ils ont manifestée à travers les protestations et les provocations à l’égard de la force publique qui, a-t-il souligné, a agi «avec sagesse» et essayé de disperser les manifestants, qui «troublaient la sécurité publique», dans les formes légales, et sans usage de violence. M. Essabbar a insisté dans ce sens sur la nécessité d’engager un débat national public sur les manifestations en tant que droit «soumis à des restrictions».

Une délégation allemande chez les conseillers sur la question du Sahara

La Commission des affaires étrangères, des frontières, des zones occupées et de la défense nationale à la Chambre des conseillers vient de tenir une rencontre avec une délégation de l’Association allemande pour les Nations Unies conduite par son vice-président Ekkehard Griep, axée notamment sur les développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume. Lors de cette rencontre, le président de la commission, Salem Chekkaf, a présenté aux membres de la délégation allemande un aperçu sur la question du Sahara marocain et les origines de ce différend artificiel, mettant en exergue les efforts déployés par le Royaume pour le règlement définitif de ce conflit à travers la proposition d’autonomie dans les provinces du Sud, qualifiée par la communauté internationale de «sérieuse et crédible». Après avoir qualifié de «sage» la décision du Parlement allemand rejetant une demande des deux partis de l’opposition visant à dénaturer le mandat de la Minurso, M. Chekkaf a affirmé que le Royaume «est doté de mécanismes suffisants et efficaces pour l’observation des droits de l’Homme» et «n’acceptera aucun mécanisme portant atteinte à sa souveraineté».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *