Fête de Trône : Dix ans de réformes

Les dix ans de règne de SM le Roi Mohammed VI ont été jalonnés par d’importantes réformes politiques, économiques et sociales. L’une des réformes les plus importantes reste l’adoption en 2004 du Code de la famille qui consacre le principe d’égalité entre l’homme et la femme dans presque tous les domaines. D’importantes réformes y ont été introduites. Le nouveau code livre une nouvelle vision des rapports conjugaux basée sur la responsabilité partagée du couple au sein de la famille. Il rend plus difficile la répudiation et la polygamie et renforce le droit des enfants. La même année , le Souverain décide de tourner la page d’une histoire peu reluisante du Maroc. Il crée l’IER qui a levé le voile sur les exactions commises pendant les «années de plomb» . Les victimes sont venues livrer leur témoignage en toute liberté. Les auditions ont été retransmises en direct par les médias publics. La suite est connue. Ces victimes ont été indemnisées et les centres de détention transformés en lieu de mémoire. Mais bien avant, le Souverain a tenu à réconcilier les Marocains non seulement avec leur histoire récente mais également avec leur propre identité. Dans ce discours du 17 octobre 2001 prononcé à Ajdir, le Roi a clairement mis en évidence les différentes composantes de cette identité.
S’en est suivi la création de l’Institut royal de la culture amazighe dont la mission a été de réhabiliter cette composante de notre identité. Sur le plan social, le plus grand chantier lancé par le Souverain reste l’INDH le 18 mai 2005. Fondée sur une vision globale et intégrée du développement social et humain, celle-ci vise à lutter contre la pauvreté. Elle constitue par sa dimension humaine et territoriale un pilier essentiel pour la consécration de la société démocratique et moderniste solidaire. L’élèment humain a été mis pour la première fois au centre d’une initiative d’une telle envergure.
La préoccupation majeure étant de réduire les inégalités sociales, réduire la précarité des couches les plus défavorisées  et stimuler la création des richesses. Sur le plan économique, l’ambition du Souverain d’un Maroc moderne se trouve dans la multiplication des grands chantiers. Le développement économique du pays passe par les infrastructures. Si le réseau d’autoroutes était inférieur à 400 km en 1999, il s’étend aujourd’hui sur près de 1000 km et 1804 km sont prévus à l’horizon 2015. Le projet de TGV Tanger-Casablanca a été lancé et les villes de Rabat et Casablanca s’équipent de tramways. Autre chantier titanesque: le port de Tanger Med. D’une capacité de
8,2 millions de conteneurs, ce port contribuera à la création de 300.000 emplois et à l’amélioration de la compétitivité du Royaume. Grâce à la réalisation de ce port, le Maroc est passé selon l’indice de connectivité du 75ème rang au  30ème au niveau mondial et 2ème en Afrique. Autre moment fort de ce gigantesque chantier lancé en 2003 : l’inauguration par le Souverain du projet du second port en eau profonde de Tanger – Méditerranée. Par ailleurs, le Maroc a opté pour la promotion du secteur touristique en mettant en place une stratégie de développement touristique volontariste susceptible de déclencher une dynamique de développement durable et intégré. Le Plan Azur initié pour attirer 10 millions de touristes en 2010 a prévu la réalisation de six stations balnéaires. La première station du Plan Azur, Mediterrania Saidia d’une capacité de 30.000 lits, a été ouverte le 19 juin 2009. Le développement d’une agriculture intensive et moderne figure parmi les priorités du Souverain.
Le Plan Maroc Vert constitue un grand pas en avant pour la mise à niveau du secteur agricole. L’objectif étant de générer à terme, un PIB de 100 milliards DH par an. Alors que le Maroc vient de franchir un pas décisif dans les relations avec ses voisins. En 2008, le Maroc a obtenu de l’Union européenne le Statut avancé qui lui permettra d’accéder librement au marché europpéen.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *