Fin de mission pour 100 militaires marocains en Casamance

Une cérémonie marquant la fin de la mission des Marocains a été organisée mardi matin à Ziguinchor, capitale de la Casamance, en présence du chef d’état major des armées sénégalaises, Abdoulaye Fall, et de l’attaché militaire de l’ambassade du Maroc.

Les soldats marocains ont "dépollué plusieurs secteurs et offert des milliers de prestations médicales gratuites à la population", a-t-on ajouté de même source.

En novembre 2006, le Maroc avait été le seul pays à répondre favorablement à une demande du président sénégalais, Abdoulaye Wade, concernant le déminage de la Casamance.

Arrivés en décembre, les militaires marocains "ont favorisé le retour des populations qui avaient fui les combats entre l’armée gouvernementale et les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC)", selon l’agence marocaine.

Outre le déminage, les Marocains ont déployé un hôpital de campagne dirigé par 14 médecins, disposant de cinq ambulances et d’une salle de réanimation.

La rébellion et les autorités de Dakar avaient signé le 30 décembre 2004 un "accord général de paix" devant mettre fin à un conflit indépendantiste en Casamance qui a fait des centaines de morts depuis son déclenchement en 1982.

Des négociations de paix prévues par cet accord ont été reportées à deux reprises fin 2005 et début 2006.

Des rebelles dissidents, menés par Salif Sadio, continuent le combat, notamment près de de la frontière gambienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *