Fin des réserves sur la Convention contre la discrimination de la femme

Fin des réserves sur la Convention contre la discrimination de la femme

Un jour à marquer en lettres de feu dans l’histoire des droits de l’Homme au Maroc en général, et celle des droits de la femme en particulier. SM le Roi a choisi le jour commémorant le 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, célébré hier mercredi, pour marquer un geste inédit à l’égard des femmes. Dans un message, lu devant une réunion spéciale du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), SM le Roi Mohammed VI a annoncé «la levée par le Royaume du Maroc de toutes les réserves enregistrées au sujet de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme». «Ces réserves sont devenues caduques du fait des législations avancées qui ont été adoptées par le Royaume», a souligné le Souverain, dans un message très fort lu par le conseiller de SM le Roi, Mohamed Moatassim. Cette initiative, qui vient confirmer le leadership incontesté du Royaume en matière de respect des droits de l’Homme, sur le plan arabe et plus globalement du monde islamique, a été accueillie par des réactions très enthousiastes de la part des acteurs de la société civile et du milieu politique. Les réactions recueillies par ALM convergent sur le caractère précurseur de l’initiative royale, qui fait entrer de plain pied le Royaume dans le concert des nations les plus avancées en termes des droits de l’Homme. « L’initiative royale confirme la volonté du Maroc d’aller de l’avant sur la question des droits de l’Homme» (Amal Ziyadi, présidente de l’Association Mouvement des femmes du Maroc). «Cette initiative ouvrira la voie à de nouvelles réformes» (Fouzia Assoulia, présidente de la Ligue démocratique des droits de la femme). «Un signal important pour le législateur marocain» (Amina Bouayach, présidente de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme).
Récapitulons : volonté politique d’aller de l’avant, poursuite du chantier des réformes ouverts par le Royaume, mise en adéquation entre la législation et les progrès réalisés par le Royaume en termes de pluralisme, d’ouverture démocratique, d’équité homme/femme … Que faut-il dire de plus qui n’ait déjà pas été réalisé ? La femme recouvrira désormais ses pleins droits sociaux, économiques, et politiques, au même titre que l’homme.  Autant d’acquis sur lesquels le Royaume devra capitaliser pour marquer, résolument, son adhésion complète à toutes les conventions internationales consacrant la dignité humaine.
Au-delà de la ratification annoncée de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme, – la première en son genre dans le monde arabo-musulman -, le Royaume vient de marquer un autre geste très significatif à l’égard de la personne handicapée. « Nous annonçons également la ratification par le Royaume de la Convention internationale sur la protection des personnes handicapées, et la préservation de leur dignité», a souligné SM le Roi dans son message adressé à l’occasion du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Un message qui ne manquera pas de faire date dans les annales des droits de l’Homme dans le Royaume du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *