Finances publiques : Le déficit budgétaire s’établit à 1,4 milliard DH à fin mars

Au titre du premier trimestre de l’année, la Trésorerie générale du Royaume (TGR) a versé 24,9 milliards DH de salaires, en hausse de 17,1% par rapport à la même période de l’année précédente. De même, les salaires servis par le Centre national des traitements (CNT) ont grimpé de 16,6% par rapport à leur niveau, à fin mars 2011, pour atteindre les 21 milliards de dirhams. Selon les dernières statistiques des finances publiques, cette hausse résulte de l’accroissement de la masse salariale structurelle et des rappels respectivement de 17,4 et de 0,5%. Pour la même période, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 1,4 milliard de dirhams contre 4,5 milliards à fin mars 2011. En termes de dépenses, les engagements se sont élevés à 98 milliards de dirhams, soit un taux global d’engagement de 31% contre 35% observé durant la même période 2011.  Les dépenses du budget général ont marqué, pour leur part, une légère hausse évaluée à 0,8%, atteignant ainsi un total de 68,3 milliards de dirhams. Ceci s’explique par une augmentation de 17,6% des dépenses de fonctionnement conjuguée à une baisse respective de 34,2 et 11,1% de l’investissement et des charges de la dette budgétisée. Par ailleurs, les recettes ordinaires se sont appréciées de 7,6% se situant ainsi à près de 51,3 milliards de dirhams.
Selon les dernières statistiques des finances publiques, cette progression est relative, essentiellement, à la hausse des recettes fiscales de 7,4%. En effet, les recettes fiscales ont atteint, à fin mars 2012, un montant global de 48,8 milliards de dirhams.
La fiscalité domestique a contribué massivement à cette progression. Cette dernière a affiché une hausse de 8,8% au moment où les recettes douanières se sont appréciées de 4,5% et les taxes d’intérieur de consommation sur les tabacs manufacturés ont connu une amélioration de 6,3%.
En revanche, les recettes non fiscales ont connu, durant le premier trimestre de l’année 2012, une légère baisse. Selon les statistiques de la TGR, les recettes non fiscales ont fléchi de 1,6% pour un total de 2,1 milliards de dirhams. «Le versement par Bank Al-Maghrib de 551 millions de dirhams, au titre des dividendes, a atténué la diminution des recettes des fonds de concours», relève-t-on de la publication de la TGR.
À noter que le Trésor a eu recours au financement intérieur pour un montant de 10,9 milliards de dirhams, et ce compte tenu d’un besoin de financement de 9,4 milliards de dirhams et d’un flux négatif du financement extérieur de 1,5 milliard de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *