Finances : Stroc Industrie fait son entrée en Bourse

Stroc Industrie entame son introduction en Bourse dont la période de souscription se déroulera du 20 au 22 juin inclus. Et c’est Nabil Ziatt, président-directeur général de Stroc Industrie, qui s’est chargé à l’occasion d’une conférence de presse tenue, mercredi 15 juin, à Casablanca d’annoncer l’entrée sur la place casablancaise avec un prix fixé à 357 dirhams par action. Ainsi, Stroc Industrie a obtenu, vendredi 10 juin, le visa du Conseil déontologique des valeurs mobilières pour son introduction en Bourse. «Une introduction en Bourse est toujours un moment unique dans l’histoire d’une entreprise. Cette introduction en Bourse recèle un objectif d’institutionnalisation de Stroc Industrie et le renforcement de notre position sur nos marchés», a souligné M. Ziatt. Et de poursuivre : «c’est le fruit d’un travail régulier et quotidien effectué par l’ensemble des collaborateurs pendant plus de 20 ans. En respectant nos valeurs qui constituent le socle de notre culture d’entreprise, nous avons réussi à faire de Stroc Industrie un acteur majeur du secteur industriel marocain, doté d’un savoir-faire unique et reconnu et d’une forte notoriété sur son marché». Opérant sur un marché en pleine expansion, régie par le développement infrastructurel et économique que vit le Maroc, Stroc a su répondre aux besoins de ses clients. «Acteur de référence du secteur de la métallurgie et de la construction métallique au Maroc, Stroc Industrie est aujourd’hui une entreprise de renom au niveau national devenue une entreprise réactive, innovante, rentable, sociale et responsable. Par cette introduction en Bourse qui consiste en une augmentation de capital, nous aspirons à faire de Stroc un acteur majeur de son secteur d’activité. À savoir même leader bien que je n’aime pas ce mot, je trouve que c’est comme même prétentieux de se définir comme leader d’un marché», a expliqué M. Ziatt. Aussi, la direction générale de Stroc Industrie a relevé cinq finalités à cette introduction en Bourse.
D’abords, celle de finaliser son plan de développement qui prévoit la modernisation de son outil de production, notamment à travers le développement et la construction de nouvelles unités industrielles. Ensuite, de faciliter le recours à des financements externes grâce à un accès direct aux marchés financiers. La troisième finalité est celle d’institutionnaliser l’entreprise et son capital en ouvrant l’actionnariat au grand public, aux investisseurs institutionnels ainsi qu’aux salariés et partenaires de la société. En effet, l’ouverture du capital permettra de renforcer l’image de bonne gouvernance de l’entreprise, en faisant participer un plus grand nombre d’actionnaires à sa rentabilité. En quatrième lieu, il s’agit d’accroître la notoriété de la société auprès de la communauté financière et du grand public. Et enfin, la dernière finalité est celle de renforcer la logique de performance et de transparence dans laquelle s’inscrit l’entreprise depuis sa création en se soumettant au jugement du marché.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *