Finances : Une année 2010 de performances solides pour BMCE Bank

BMCE Bank a fait de 2010 une année de performances solides. C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue, mercredi 30 mars, à Casablanca avec l’intervention de Othman Benjelloun, président du Groupe BMCE Bank. «Ces résultats bénéficiaires et, en fait, bénéfiques permettent d’épargner de la richesse qui vient s’investir pour l’avenir de nos jeunes et de leurs emplois, pour le présent et le devenir de nos actifs et de nos seniors», a souligné M. Benjelloun. Aussi a-t-il révélé que «c’est avec des infrastructures fortes, comme celle d’un secteur bancaire et financier sain et solide, tout autant que celles d’un système éducatif ouvrant des opportunités réelles de promotion sociale, ou d’un système de santé de qualité ou encore celle d’une justice indépendante et équitable, qu’on peut répondre, valablement et durablement à des revendications légitimes véhiculées par l’opinion, produire, dans notre pays,  davantage de richesses économiques et sociales qui soient équitablement réparties parmi les régions et les populations du Royaume». En effet, «la quasi-totalité des agrégats financiers consolidés autant qu’agrégés (RNPG, PNB, Capitaux Propres, Bilan…), affichent des variations à deux chiffres», a déclaré Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur-directeur général délégué auprès de la présidence en charge de la coordination du Groupe BMCE Bank. Et de poursuivre : «la quasi-totalité des 17 entités composantes du Groupe BMCE Bank, qui constituent son périmètre de consolidation, sont solides et excédentaires». Dans ce sens, le total bilan du Groupe BMCE Bank a atteint 187,18 milliards de dirhams en 2010 contre 168,40 milliards de dirhams l’année précédente, soit une progression de 11,2%. Aussi, le résultat net consolidé du Groupe BMCE Bank a fait un bond de 74% évoluant de 820 millions de dirhams en 2009 à 1,42 milliard de dirhams en 2010. Aussi, le résultat net part du groupe (RNPG) a progressé à un rythme exceptionnel à trois chiffres, soit une hausse de 113% passant de 385 millions de dirhams en 2009 à 819 millions de dirhams en 2010. Pour sa part, le total bilan a réalisé un bon de 11% enregistrant 187,18 milliards de dirhams au titre de l’année 2010 contre seulement 168,40 milliards de dirhams en 2009. Pour ce qui est des résultats de la banque au Maroc, le PNB enregistre une hausse de 7,5% comparé à 2009, se chiffrant à 3,87 milliards de dirhams. Le résultats net de la banque au Maroc a enregistré une évolution de 30,1% pour s’établir à 660 millions de dirhams au titre de l’année 2010. «À l’international, la contribution au RNPG des entités africaines (Bank Of Africa, la Congolaise de Banques, la Banque de développement du Mali) a plus que doublé en représentant le quart», a indiqué Brahim Benjelloun-Touimi. Et de poursuivre : «Cependant et regrettablement, cette contribution n’a pu compenser, dans les mêmes proportions, les déficits enregistrés par notre filiale londonienne BMCE Bank International Plc UK».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *