Foire nationale des dattes du 15 au 17 septembre à Erfoud

La date d’organisation de cette foire nationale qui vise le développement du secteur phoenicicole et la commercialisation des dattes a été avancée cette année en vue de faire profiter les phoeniciculteurs de la période de forte demande du produit (à la veille du mois sacré de ramadan), explique-t-on auprès de l’Office, qui souligne que l’organisation de cette manifestation au mois de novembre (après Ramadan) ne sera ni profitable ni bénéfique aussi bien aux participants qu’aux visiteurs et ne permettra pas d’atteindre les objectifs tracés.

Selon la même source, la production dattière pour la campagne actuelle est estimée à environ 20.000 tonnes contre 24.000 tonnes pour la campagne précédente, soit une baisse de 17 %.

Cette manifestation sera articulée autour de cinq volets, à savoir une exposition des dattes, organisée par les coopératives de traitement et conditionnement, les producteurs potentiels et les revendeurs de dattes, une exposition de dérivées des dattes par des groupes de femmes rurales et des associations locales, une exposition artisanale des sous-produits du palmier dattier par les associations d’artisans et fils d’agriculteurs, une exposition de produits du terroir spécifiques aux oasis et une autre consacrée aux techniques de production oasiennes.

Un concours pour la sélection des meilleurs agriculteurs qui adoptent les techniques de développement durable sera organisée en marge de la foire nationale qui sera aussi l’occasion pour le lancement du projet de réparation des dégâts causés par les crues, en mai dernier.

Source de fierté pour les filalis, le palmier-dattier constitue la plus vieille espère fruitière de la région. Avec un effectif d’environ 1.399.000 pieds et une production moyenne de 26.000 tonnes, le palmier-dattier constitue l’ossature de l’agriculture oasienne.

Pour améliorer les performances de ce secteur qui dispose d’un potentiel substantiel et d’importantes marges de progrès, l’Etat a mis en oeuvre un Plan National pour le Développement des Palmeraies du Sud Marocain.

Ce plan, qui a démarré en 1986 et qui a été actualisé en 1998, s’articule autour de trois axes : l’extension et la reconstitution des palmeraies, l’amélioration des techniques de conduite du palmier-dattier et la valorisation de la production, et l’amélioration des conditions de commercialisation.

La première foire nationale des dattes a été organisée en 1958.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *