Fondation Addoha : Un premier centre dédié aux métiers du bâtiment

Une belle initiative que celle entreprise par la Fondation Addoha en offrant une formation professionnelle aux jeunes déscolarisés âgés de 16 à 25 ans. Pour concrétiser ce projet, elle a lancé un premier centre dédié aux métiers du bâtiment dont la première pierre a été posée, mardi 25 octobre, à la commune de Aïn Aouda, lors d’une cérémonie marquée par la présence de Jamal Rhmani, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Anas Sefrioui, président de la Fondation Addoha, Catherine Colonna, présidente d’honneur de ladite fondation, et Bruno Joubert, ambassadeur de France au Maroc. L’objectif de cette création étant, selon M. Rhmani, de «donner une chance aux jeunes déscolarisés de recevoir une formation». Pour sa part, Mme Colonna n’a pas hésité à exprimer sa fierté de cette expérience consacrée aux jeunes «qui vont trouver une formation qualifiante avec des perspectives de progression dans la vie. J’essaierai d’apporter des idées et des expériences à ce projet», a-t-elle enchaîné. étalé sur une superficie de 2.000 m2 dans la nouvelle ville Al Firdaous, le centre de formation de Aïn Aouda mobilisera une enveloppe de 5 MDH. Les travaux de cet établissement devraient être livrés au dernier trimestre de l’année 2012. C’est la Fondation Addoha, créée en mai 2011, qui prend en charge la construction, l’équipement et la gestion des centres de formation installés dans les différentes régions du Maroc. D’ailleurs, après ceux de Aïn Aouda, Marrakech et Tanger lancés d’ici la fin de l’année, d’autres centres verront le jour à Fès et Casablanca. C’est une vingtaine d’apprentis par formation qui bénéficieront de la prestation de ces centres. «Une formation qui sera dispensée gratuitement et permettra d’intégrer directement le marché d’emploi. Comme elle sera ponctuée par l’octroi de bourses d’études à de jeunes bacheliers, leur assurant des études supérieures», a souligné M. Sefrioui lors de la cérémonie de lancement. Cela étant, la formation sera consacrée à la plomberie sanitaire, carrelage mosaïque, électricité du bâtiment, plâtrerie, maçonnerie/ferraillerie et peinture. Ce cursus se distingue par une grande proportion accordée à l’apprentissage sur le chantier. A cet effet, les apprentis n’effectuent en moyenne que 20% de la formation au sein du centre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *