Fondation du jeune entrepreneur

L’économie verte se place au cœur des motivations de la fondation du jeune entrepreneur. Pour Rida Lamrini, président fondateur de cet organisme, ce type d’économie est une véritable source de croissance. D’ailleurs, toutes les orientations stratégiques du Maroc tournent autour de la réduction des risques environnementaux et de la pénurie des ressources, et ce promouvant l’utilisation rationnelle des ressources, l’inclusion sociale et la diminution des émissions de carbone. Dans ce sens, Rida Lamrini met en relief une vision émergente axée sur la dualité économie verte et création d’emploi. M. Lamrini souligne dans ce sens l’importance de mettre en place «de centres nationaux d’expertise et de savoir-faire, véritables banques d’informations, et de pôles de diffusion de compétences en matière de technologies vertes». En outre, le président de la fondation du jeune entrepreneur appelle à l’introduction de dispositifs de diffusion et de formations sur les technologies vertes, ciblant éventuellement les populations rurales. La mise en place de mesures fiscales incitatives et de mécanismes de financement pour les jeunes et les populations démunies qui investissent dans l’économie verte fait partie des axes prioritaires de la vision de Rida Lamrini qui recommande également l’assistance technique au profit des jeunes porteurs de projets. Le but étant de créer des entreprises vertes par structure de proximité en l’occurrence la maison du jeune entrepreneur, initiée par la fondation. Rappelons que la maison du jeune entrepreneur offre un appui pré et poste création du projet. Elles sont actuellement de l’ordre de 8 structures accessibles aux jeunes de 8 localités rurales. Ces maisons offrent des services indispensables aux jeunes porteurs de projets encadrés par 15 experts en création et développement des entreprises.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *