Formation professionnelle : Un million de jeunes formés à l horizon 2017

Formation professionnelle : Un million de jeunes formés  à l horizon 2017

Contrairement au secteur de l’éducation qui est en butte à de multiples difficultés et problèmes, la formation professionnelle au Maroc peut se féliciter des résultats positifs enregistrés dans ce domaine.

La consécration royale, samedi 14 septembre au Palais royal de Casablanca, des lauréats de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) constitue un signal fort qui s’inscrit dans le cadre de l’intérêt qu’accorde le Souverain à la formation des nouvelles générations. En effet, SM le Roi Mohammed VI a remis des diplômes aux lauréats de cet établissement (il est question de six lauréats de la formation professionnelle qui se sont distingués au niveau international dans les secteurs de l’industrie mécatronique et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), quatre lauréats qui se sont distingués au niveau national dans les secteurs des NTIC et de l’industrie, et de vingt meilleurs lauréats dans les divers secteurs de l’industrie, du commerce, du transport, de l’administration et la gestion).

«Cette cérémonie de remise des diplômes illustre de nouveau l’engagement extrêmement important du Souverain en faveur de la promotion de ce secteur», a indiqué le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, à l’issue de cette cérémonie. Soulignant que le secteur de la formation professionnelle répond à deux impératifs à caractère économique et social, M. Souhail a mis en exergue le plan de développement ambitieux de l’OFPPT visant la formation d’un million de jeunes à l’horizon 2017.

A cet égard, Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT, a indiqué dans une allocution devant SM le Roi, qu’afin d’atteindre cet objectif, l’OFPPT s’est constitué un large réseau d’établissements qui concernent l’ensemble des secteurs économiques. Présentant sa stratégie pour réussir la formation d’un million de jeunes à l’horizon 2017, M. Bencheikh a souligné que cet objectif sera réalisé selon une vision basée sur quatre principales orientations liées à la dimension sectorielle, à la politique de proximité, le volet social et la promotion de l’emploi (voir encadré page 5).

Pour ce qui est du bilan des actions engagées par l’Office durant la décennie 2002-2012, M. Bencheikh a relevé que les résultats positifs réalisés par l’OFPPT dans le domaine de la formation professionnelle, au fil de la dernière décennie, constituent une consécration de la vision de SM le Roi Mohammed VI. En effet selon lui, l’OFPPT possède actuellement 327 centres de formation couvrant l’ensemble des régions du Royaume, contre 184 en 2002. «Les établissements de l’Office vont accueillir cette année 60.000 nouveaux stagiaires, outre la création de 175.000 sièges pédagogiques», a-t-il précisé. Et d’ajouter que l’offre de formation a connu un progrès significatif dans tous les niveaux, faisant savoir que plus de 30.000 bacheliers accèdent aux établissements relevant de l’OFPPT.

L’Office assure des formations en 278 métiers couvrant tous les secteurs, a-t-il relevé, soulignant la hausse notable de l’offre de formation entre 2002 et 2012 qui a atteint les 471%, ce qui a permis de former environ 930.000 lauréats. Dans le même sillage, il a rappelé que l’OFPPT a œuvré pour l’accompagnement des projets structurés, lancés par le Souverain. Dans ce sens, la formation a été marquée par un fort progrès dont le pourcentage a varié entre 187 et 4.545% selon les secteurs concernés, à savoir les TIC, l’agroalimentaire, le BTP, le textile, l’offshoring, le transport, la logistique et les services. Et M. Bencheikh de conclure : «Ces démarches ont permis à l’OFPPT de se démarquer en remportant plusieurs prix nationaux».

Quatre principales orientations pour former un million de jeunes en 2017

L’OFPPT vise la formation d’un million de jeunes d’ici 2017. Cet objectif sera réalisé selon une vision basée sur quatre principales orientations liées à la dimension sectorielle, à la politique de proximité, le volet social et la promotion de l’emploi, a souligné M. Bencheikh dans son allocution devant le Souverain, samedi 14 septembre, à Casablanca. Selon  lui, l’objectif est d’offrir aux jeunes des formations de qualité ouvertes sur le monde de l’entreprise d’aujourd’hui et de demain. Pour ce qui est de la dimension sociale, il s’agit de répondre aux besoins des projets structurants relatifs aux ressources humaines qualifiées selon des critères bien fixés en la matière. Dans le cadre de la politique de la proximité, l’OFPPT œuvre pour permettre aux jeunes, notamment en milieu rural et les filles plus précisément, de bénéficier d’une bonne formation à même de les aider à accéder au marché de l’emploi et de répondre aux besoins locaux, a-t-il fait observer. S’agissant de la promotion de l’emploi, l’OFPPT vise à permettre aux jeunes chômeurs d’accéder au marché du travail selon les besoins des entreprises ou de créer leur propre business.

Compétitivité de l’entreprise marocaine : La CGEM accompagne l’OFPPT

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) accompagne les programmes de l’Office de formation professionnelle et de promotion du travail (OFPPT), visant le renforcement de la compétitivité de l’entreprise marocaine, a indiqué la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun. La CGEM, «véritable partenaire» de l’OFPPT, «accompagne les différents programmes de l’Office, particulièrement ceux se rapportant à la promotion de la compétitivité de l’entreprise marocaine», a-t-elle déclaré à la presse à l’issue de la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de la formation professionnelle, présidée, samedi, au Palais Royal de Casablanca par SM le Roi Mohammed VI.

Selon Mme Bensalah, les différents programmes doivent être adaptés aux exigences internationales en matière de ressources humaines, ajoutant que tous ces programmes vont permettre, dans un avenir proche, aux entreprises marocaines de bénéficier d’un ensemble de compétences dans tous les domaines.

Ce que propose Bencheikh pour l’amélioration de la formation professionnelle

Présentant les perspectives de développement de l’OFPPT pour répondre aux besoins des entreprises et les accompagner dans leur parcours vers la performance, Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT, a exposé un nombre de propositions visant à franchir un saut qualitatif dans le domaine de la formation professionnelle. Il s’agit selon lui de la mise en place d’un système d’orientation dans les écoles, les collèges et les lycées, à l’instar de plusieurs pays développés, pour permettre aux jeunes d’accéder aux instituts de la formation professionnelle et mettre un terme au phénomène de l’abandon scolaire. Parmi les autres propositions présentées par M. Bencheikh dans son allocution devant le Souverainfigurent notamment la création d’une licence de formation professionnelle à même de répondre aux besoins du marché du travail et la mise en adéquation de la formation avec les opportunités d’emploi, qui ont été fixées par le biais d’études sectorielles réalisées par les départements concernés et qui nécessitent l’implication de l’ensemble des acteurs économiques et sociaux, a-t-il encore fait savoir .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *