Fouad Ali El Himma tend la main à toutes les formations politiques

Fouad Ali El Himma tend la main à toutes les formations politiques

Le Parti Authenticité et Modernité se déclare disponible à œuvrer avec les autres formations politiques sur la base d’un projet démocratique moderniste. C’est ce qui ressort d’un communiqué du parti rendu public à l’issue d’une réunion de la commission nationale des élections tenue lundi 14 septembre. Cette réunion a été consacrée à la présentation des rapports régionaux sur la situation organisationnelle du parti et aux résultats obtenus lors du processus électoral. Le communiqué du PAM indique que cet appel a été lancé «en partant de ses principes qui se nourrissent des vertus de la complémentarité et non pas l’exclusion et du consensus au lieu de la rivalité». L’objectif de cette démarche, selon la même source, est «d’accélérer la cadence de la modernisation et de la démocratisation et de développer la pratique politique dans notre pays». Contacté par ALM, Milouda Hazib, membre du bureau national du PAM, a affirmé que l’appel lancé par son parti s’inscrit dans la continuation. «Il ne s’agit pas d’une nouvelle initiative. Le PAM ne fait que réitérer son appel d’œuvrer avec les partenaires politiques. Notre parti ne cesse de rappeler qu’il est disponible à bâtir ses alliances sur la base d’un projet démocratique moderniste et non sur la base des personnes», a précisé Mme Hazib. La militante du PAM a souligné que le parti n’exclut aucune formation politique et ne porte pas de jugements préalables. «Nos sommes prêts à s’allier, tant sur le plan régional que national, avec tous les partis politiques avec, bien évidemment, comme condition qu’ils partagent notre vision à propos du projet sociétal moderniste et démocratique dont nous sommes porteurs», a-t-elle ajouté.
Cela dit, le communiqué du PAM indique que Fouad Ali El Himma a rappelé, lors d’un exposé détaillé sur la participation du PAM aux élections communales, professionnelles et régionales et la composition des bureaux des collectivités locales, des Chambres professionnelles et des conseils préfectoraux et provinciaux, la teneur du projet politique du parti. Un projet visant, selon la même source, à moraliser la vie publique, à conférer clarté au paysage politique et à présenter une élite capable de rendre confiance aux nouvelles générations dans l’action institutionnelle.
Le communiqué précise, dans ce cadre, que M. Ali El Himma a rendu hommage «au niveau de la discipline organisationnelle des élus du parti et à la promptitude et la rigueur dont il a fait preuve pour faire face à certaines déviations de certains de ses élus qui se sont écartés de la ligne politique définie par le PAM pour gérer la phase de l’après élections communales».
Fouad Ali El Himma a également passé en revue certains cas au sujet desquels des rapports sont parvenus à la commission nationale et qui concernent l’utilisation de l’argent de la drogue et autres procédés illégaux, indique le communiqué, ajoutant que ces dossiers ont été soumis à la commission de l’éthique en vue de la prise de décisions appropriées à leur égard. Dans le cadre du débat sur le contenu de ce rapport, les secrétaires régionaux du parti ont soulevé la question du recours à l’argent et au trafic d’influence de la part de certains élus du parti et leurs concurrents, le phénomène des alliances hybrides qui ont fait capoter la possibilité de l’émergence de pôles politiques homogènes dans leurs référentiels et leurs projets, ajoute la même source. Le communiqué du PAM indique, par ailleurs, que le bureau national du parti a réaffirmé sa détermination à poursuivre le combat contre le dévoiement de l’opération électorale partout où il se manifeste et de prémunir ses rouages contre les corrupteurs de l’action politique et ceux qui font commerce des élections.
Le bureau national a, d’autre part, mis en exergue sa détermination politique et éthique à ne pas interférer dans les débats politiques internes des autres partis, du fait qu’ils relèvent de la sphère organisationnelle interne, réitérant son appel à ne pas mêler la justice aux rivalités politiques, en respect du principe de l’indépendance de la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *