Fouzia Assouli : «Il faut un Conseil efficace pour la famille»


ALM : Quelle lecture faites-vous de la nouvelle Constitution ?
Fouzia Assouli : Le projet de la nouvelle Constitution permet de passer à une phase plus importante pour l’édification d’un Maroc démocratique qui est en harmonie avec son identité et qui reconnaît l’universalité des droits. Dès le préambule, on note que le Royaume s’engage à respecter les droits de l’Homme et fait des principes d’égalité, de liberté et de justice sociale des constantes de l’Etat. L’un des principaux points à relever est le principe d’égalité entre les hommes et les femmes qui est consacré par l’article 19. Les deux sexes jouissent à égalité des droits sur le plan politique, économique, social, culturel et environnemental.Ainsi, le Maroc s’engage à lutter contre la discrimination à travers la création d’une instance pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination. Par ailleurs, il faut aussi relever deux éléments importants à savoir la reconnaissance du rôle des associations et surtout le droit à l’information qui figurait parmi nos principales revendications.

Que pensez-vous de la création du Conseil consultatif de la famille et de l’enfance ?
La création de ce Conseil est un pas important en matière de protection de la famille et de l’enfance. Cette instance devra suivre les politiques publiques et établir des recommandations. Elle devra tenir compte des besoins des familles en matière d’infrastructures et de moyens (accès à la scolarité, à un habitat décent…) pour leur permettre de vivre dans des conditions favorables. Les mécanismes devront être bien déterminés pour avoir un Conseil efficace en mesure de répondre aux besoins des familles. Il est important de noter que l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination est primordiale dans la mesure où cette instance contribuera à promouvoir l’émancipation de la famille. Si on crée la seconde instance, à savoir le Conseil consultatif de la famille et de l’enfance sans l’Autorité pour la parité, on tombera alors dans le conservatisme. Par conséquent, il faut donner la priorité à cette Autorité qui permettra d’établir une égalité entre hommes et femmes, de lutter contre les violences et de permettre un accès égal au niveau des postes de responsabilités. Nous avons émis une revendication spécifique par rapport à cette instance pour la parité, à savoir qu’elle soit conforme aux principes de Paris.

Est-ce que vous allez voter en faveur de la nouvelle Constitution ?
Je vais voter «Oui» et j’appelle tous les citoyens et citoyennes à le faire. Nous sommes en train de mener des campagnes de sensibilisation à travers des caravanes dans les régions enclavées. L’objectif étant de faire connaître aux habitants de ces régions les principaux volets de la nouvelle Constitution et de les amener à voter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *