François Hollande en visite au Maroc : Pour des relations plus affermies entre les deux pays

François Hollande  en visite au Maroc : Pour des  relations plus  affermies entre les deux pays

C’est aujourd’hui que le président français François Hollande entame sa visite d’Etat de deux jours au Maroc, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI. Une visite à la mesure des relations privilégiées entre le Royaume et la France et qui viendra consolider leur partenariat sur divers plans: politique, économique et culturel.
C’est ainsi que le président Hollande sera accompagné durant son premier déplacement au Maroc depuis son élection en mai 2012 d’une importante délégation reflétant la diversité des acteurs du partenariat et de l’amitié franco-marocaine. Outre neuf ministres, le président français sera accompagné de parlementaires, d’une soixantaine de chefs d’entreprises, d’acteurs de la coopération décentralisée, d’intellectuels.
Au premier jour de cette visite qui démarre de Casablanca, la capitale économique du Royaume, des moments forts sont prévus. On note la signature d’une série de conventions et d’accords pour conforter l’élan de la coopération «fluide, excellente et dense» entre les deux pays. Des signatures relatives aux domaines des transports ferroviaires (tramway, métro, train à grande vitesse), de l’agroalimentaire, du traitement de l’eau, des énergies renouvelables. Autant de jalons posés lors de la visite du Premier ministre Jean-Marc Ayrault les 12 et 13 décembre. Autre moment fort, symbole de la coopération maroco-française en matière d’environnement, est l’inauguration par les deux chefs d’Etat d’une importante station de traitement des eaux à Médiouna. La journée sera couronnée par un grand dîner d’Etat et l’échange d’allocutions pour une coopération encore plus étroite, tant au niveau des chefs d’Etat que des deux pays. Rappelons dans ce sens que le Souverain a été le premier chef d’Etat à être reçu à l’Elysée, quelques jours après l’investiture du président Hollande, en mai 2012.
Par ailleurs, à Rabat, Francois Hollande devra recevoir jeudi le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane et les présidents des Chambres des représentants et des conseillers, Karim Ghellab et Mohamed Cheikh Biadillah, avant de s’adresser au Parlement. Une intervention très attendue au cours de laquelle il devra saluer les réformes institutionnelles majeures introduites par la nouvelle Constitution de juillet 2011 et la mise en place d’un nouvel édifice institutionnel pour ancrer l’Etat de droit au Royaume. L’occasion également de réitérer la volonté de la France d’accompagner ces réformes entreprises au Maroc dans la sérénité. Sur le volet économique et outre les accords et conventions signés à Casablanca, M. Hollande devra donner sa caution politique et un encouragement clair aux chefs d’entreprises du secteur privé pour investir davantage au Maroc et développer également le partenariat public-privé, en clôturant le Forum économique réunissant à Rabat quelque 400 entrepreneurs français et leurs homologues marocains. Pour rappel, la France occupe une place privilégiée étant le premier partenaire économique du Maroc et le Royaume le premier bénéficiaire des financements de l’Agence française de développement (AFD).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *