Hasnaa Chennaoui, une géologue d’exception

Hasnaa Chennaoui, une géologue d’exception

La passion d’une femme d’exception. Détrompez-vous, il ne s’agit pas d’un titre de film documentaire ni d’un ouvrage d’histoire, mais ces mots, porteurs de sens, résument l’essence de la vie de Hasnaa Chennaoui Aoudjehane, son engagement, sa volonté, son dynamisme et sa passion pour les sciences et notamment pour la géologie. «Ce sont mes enseignants de la Faculté qui m’ont fait aimer cette merveilleuse discipline. Ils enseignaient avec une ardeur confondante», raconte-t-elle avec fierté. C’est à la Faculté des sciences de Casablanca relevant de l’Université Hassan II qu’elle a fait ses études supérieures après avoir décroché son Bac en 1981.
Quelques années plus tard, cette jeune femme retourne au bercail, un Doctorat en poche pour se retrouver une fois encore dans les amphithéâtres de l’Université Hassan II, mais cette fois-ci en tant qu’enseignante-chercheuse en géologie et météorites. «Après avoir décroché ma licence en géologie, je suis partie en France pour poursuivre mes études supérieures. J’ai réussi à obtenir un DEA (Diplôme d’études approfondies) en géochimie fondamentale à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris VI. Puis, j’ai eu mon Doctorat en 1992 sur la géochimie des gaz rares», se rappelle-t-elle avec nostalgie. Rares sont les femmes marocaines qui s’intéressent à cette discipline, en l’occurrence la géologie.
Avide de connaissances scientifiques, Mme Chennaoui creuse les secrets de la vie sur terre. Pour cela, elle se spécialise dans l’étude des météorites. Elle explique : «l’étude des météorites renseigne sur le processus de formation du système solaire, sur l’apparition de la vie sur terre et sur l’extinction massive des espèces comme les dinosaures. Il faut noter que notre pays est riche en météorites notamment au sud du pays». La dernière chute des météorites a eu lieu en novembre 2004 à Ben Guerir. Membre élu du comité de Nomenclature internationale des météorites de la "Meteoritical Society", Mme Chennaoui milite à la mise en exergue de la situation du Maroc en tant que région privilégiée des météorites et à la préservation de ce patrimoine géologique. Cette mère de trois enfants est également membre du bureau exécutif de l’association «Femme en sciences au Maroc» et membre du conseil d’administration de l’Association pour la protection du patrimoine géologique marocain.
Très connue pour ses recherches dans ce domaine, elle est très sollicitée à l’étranger, notamment aux Etats-Unis, en France et en Allemagne, pour animer des conférences. Généreuse, elle prend beaucoup de plaisir à partager sans réserve ses connaissances avec les autres. Les nombreux articles publiés dans les revues scientifiques témoignent de son dynamisme. Ambitieuse, elle poursuit actuellement ses recherches et prépare son Doctorat d’Etat en collaboration avec différents laboratoires internationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *