Hassan El Mardi : Contre toute réforme qui sape les acquis des fonctionnaires

Hassan El Mardi : Contre toute réforme qui sape  les acquis des fonctionnaires

ALM : Vous venez de publier un communiqué en compagnie d’autres membres du CA dans lequel vous critiquez certaines mesures de la réforme. Que reprochez-vous au gouvernement?

Hassan El Mardi : Nous avons tout d’abord des remarques sur l’approche du gouvernement pour la réforme. Un chantier aussi important que la réforme des caisses de retraites aurait nécessité une approche participative. Nous pensons que le conseil d’administration est le plus apte pour proposer et mettre en œuvre une réforme touchant la CMR. Autrement, il est inconcevable de préparer une réforme on ne sait dans quelle autre administration avant de l’appliquer sur la Caisse. J’aimerais aussi attirer l’attention sur l’absence répétée du chef de gouvernement des travaux du conseil d’administration sachant qu’il est le président du CA. On aurait aimé qu’il soit présent avec nous durant toutes les réunions. Car le conseil d’administration de la CMR est le seul habilité à prendre les mesures nécessaires pour améliorer sa situation financière.

Justement, vous dites dans votre communiqué que la CMR enregistre un excédent. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que la CMR n’a pas enregistré un déficit technique en 2013. Pourtant, des études et des déclarations de responsables avaient annoncé le déficit dès 2012. C’est la raison pour laquelle nous demandons plus de transparence dans la gestion de la CMR, à commencer par la création d’un fichier national sur le nombre des adhérents à la caisse dans tous les secteurs publics. Nous pensons que c’est un préalable avant de passer à la réforme paramétrique de la caisse.
 
Mais le CA avait déjà, en 2011, recommandé d’augmenter l’âge de la retraite?

Il est vrai que le conseil d’administration de la CMR avait fait une recommandation dans ce sens. Mais il faut préciser que ces recommandations ont été faites selon les données disponibles il y a deux ou trois ans au moment où on parlait de l’imminence d’un déficit technique au sein de la caisse. Mais ce déficit n’a pas eu lieu ni en 2012 ni en 2013. Et selon les données que nous avons, il ne devrait pas avoir lieu en 2014 non plus. Cela ne veut pas dire que le CMR n’a pas de problèmes structurels. Nous demandons juste que le gouvernement ait un véritable courage politique. Il ne faut pas oublier  que nous faisons face aux résultats des politiques de privatisation et du départ volontaire, sans parler des cotisations qui n’étaient pas versées durant de nombreuses années. Cela dit, nous restons bien évidemment pour la réforme afin de préserver les équilibres financiers de la Caisse mais nous sommes contre toute réforme qui sape les acquis des fonctionnaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *