Hassan El Mardi : «Le retard de la réforme fait perdre à la CMR chaque année 17 milliards de dirhams»

Hassan El Mardi : «Le retard de la réforme fait perdre à la CMR chaque année 17 milliards de dirhams»


ALM : S’achemine-t-on vers une vraie faillite de la CMR dans les prochaines années?
Hassan El Mardi : Je dirais que la situation aujourd’hui est totalement catastrophique au sein de la CMR. Les rapports des experts de la Caisse sont tous alarmants. Nous avons tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises, mais la réforme annoncée il y a plusieurs années traîne toujours pour des raisons tout à fait inconnues. Pourtant, les pertes annuelles sont énormes pour la Caisse. Le retard de la réforme fait perdre à la CMR chaque année 17 milliards de dirhams.

Selon vous, pourquoi la réforme tarde-t-elle toujours à voir le jour en dépit des cris d’alarme?
Je pense que la commission nationale sur la réforme des Caisses de retraites souffre d’un vrai problème d’efficacité. Depuis 2004, les membres de ladite commission n’ont pas eu le courage politique et social de mettre en œuvre une réelle réforme capable d’éviter à ces Caisses le scénario d’une faillite. Dans le cas de la CMR, il ne faut pas oublier que le sort de 1,5 million d’affiliés est en jeu. Nous avons également demandé aux gouvernements successifs d’élargir la représentativité des membres du conseil d’administration de la CMR au sein de la commission nationale de réforme pour associer également les syndicats et les représentants des retraités. Actuellement, la Caisse est représentée uniquement par la direction.

Est-ce que vous avez au sein du conseil d’administration de la CMR une vision pour la réforme?
Le conseil d’administration a déjà formulé plusieurs propositions. Nous nous sommes déclarés pour un scénario de réforme avec deux Caisses de retraites. Une pour le secteur public et l’autre pour le privé. Dans le secteur public, la situation est plus compliquée. En effet, les nouvelles recrues de l’administration publique n’adhèrent pas directement à la CMR puisque le statut actuel ne le permet pas. Elles doivent ainsi passer les premières années à la RCR. Ce n’est qu’après la titularisation qu’elles passent à la CMR. Nous demandons de supprimer cette méthode pour garder une seule Caisse pour les titulaires et les nouvelles recrues de la fonction publique.
Concernant l’âge de la retraite, les avis sont toujours partagés entre les fonctionnaires qui sont pour une élévation de l’âge du départ à la retraite et ceux qui sont contre. Nous préconisons d’organiser un sondage pour connaître l’avis des concernés sur la question.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *