Ils ont dit après la victoire

«Notre travail a payé»,
• Baddou Zaki :
Je dédie cette victoire à tout le peuple marocain et à tout ceux qui ont cru en cette équipe depuis le début, un groupe certes jeune, mais qui dispose de tous les atouts et surtout de la détermination et la rage de vaincre qui l’a propulsé en finale de la Coupe d’Afrique des nations. Atteindre ce stade de la compétition n’est pas une chose aisée. Les tunisiens, nos adversaires de samedi en savent quelque chose. Pour le moment, savourons notre qualification et encore bravo à tous mes joueurs.

«La CAN sera marocaine»,
• Noureddine Naybet :
La qualification en finale de la Coupe d’Afrique des nations n’est autre que la récompense d’un travail de longue haleine pour mettre sur pied une équipe jeune mais combative et déterminée à aller jusqu’au bout. Et c’est justement ce que nous visons samedi contre la Tunisie. Contre le Mali, nous nous attendions à beaucoup plus de résistance mais nous avons finalement eu le dernier mot. Samedi, notre détermination à remporter le trophée et l’offrir à tout le Maroc sera sans borne.

«Mieux qu’un rêve !»,
• Marouane Chemmakh :
Même en rêve, je n’aurais pas imaginé une victoire aussi éclatante et avec un score aussi élevé. Ce que je suis en train de vivre en Tunisie avec l’équipe nationale est tout simplement magique. Les Lions de l’Atlas ont fait un excellent parcours jusque-là. Ils ont réussi à imposer leur rythme et leur manière d’évoluer sur le terrain. Il ne nous reste qu’une marche à monter pour atteindre le sommet du football africain. Et nous sommes déterminés à y arriver.

«Une victoire collective »,
• Jaouad Zaïri :
Je n’ai certes pas participé directement à la victoire des lions de l’Atlas contre le Mali en demi-finale, mais j’étais de tout coeur avec eux. J’ai pris un coup de froid qui m’a empêché de faire partie du groupe qui a joué cette rencontre. Mais ce n’est pas tellement grave puisque la victoire du onze sur le terrain est celle de toute l’équipe et de tout le peuple marocain. J’espère être au top de ma forme contre la Tunisie en finale.

«Nous étions exemplaires»,
• Youssef Hajji :
La rencontre contre le Mali comptant pour les demi-finales de la CAN 2004 n’était pas facile. L’adversaire était une grande équipe qui compte de grands footballeurs et qui a fourni un grand match. Mais il se trouve que nous étions les meilleurs. Nous étions exemplaires sur le terrain, très organisés tactiquement et plus engagés physiquement. Et nous avons tout naturellement eu le dernier mot, réussissant haut la main une qualification en finale. A présent, nous sommes concentrés sur le match contre la Tunisie qui promet du très beau spectacle.

«Une victoire à offrir au Maroc»,
• Abdessalam Ouaddou :
La victoire contre le Mali, qui a ouvert à l’équipe les portes de la finale de la CAN, n’est pas uniquement celle des 22 joueurs et de leur staff, c’est celle de tout un peuple qui a cru en les capacités de son équipe et l’a soutenue depuis le début de la compétition. C’est pour honorer les couleurs de notre pays que nous avons tous joué et que nous nous sommes battus. Le résultat des demi-finales, en plus de la manière, est notre cadeau pour le Maroc.

«Le réalisme a gagné»,
• Khalid Fouhami :
Contre le mali, l’équipe nationale était déterminée à remporter la victoire. Elle s’est donc créée beaucoup d’occasions et a réussi à scorer à quatre reprises, ce qui nous a ouvert les portes de la finale. Une qualification que nous avons grandement méritée. Samedi prochain, nous allons faire tout notre possible pour atteindre l’objectif pour lequel nous sommes venus en Tunisie. Redorer le blason du football national. Contre la Tunisie, ça ne va pas être facile, mais nous y arriverons inchaallah.

«Comme si j’y étais»,
• Talal El Karkouri
Je suis très heureux de la victoire de l’équipe nationale contre le Mali et de sa qualification en finale. J’aurais bien évidemment aimé faire partie du groupe qui a évolué sur le terrain mais la blessure que j’ai contractée contre l’Algérie en quart de finale m’en a empêché. Mes co-équipiers ont fait le nécessaire et ont réussi haut la main à dépasser une équipe qui pourtant a beaucoup brillé lors de cette Coupe d’Afrique. Je leur dis bravo et merci pour cette victoire.

«Savourons cette victoire »,
• Youssef Mokhtari :
Inscrire deux buts constitue un grand moment dans n’importe quelle rencontre. Mais c’est un immense plaisir et une source de fierté quand ces deux buts ont contribué à un grand exploit. Se qualifier en finale de la Coupe d’Afrique des nations n’est pas une fin en soi, mais un pas vers la réalisation de notre principal objectif qui n’est autre que remporter le trophée final et s’imposer en tant qu’une force footbalistique africaine. Pour le moment, savourons notre qualification et concentrons-nous sur le match de samedi.

«De victoire en victoire»,
• Oualid Regragui :
La victoire contre le Mali en demi-finale de la CAN est une preuve de plus que le Maroc est une équipe qui revient en force sur la scène footballistique du continent noir. La sélection est composée de jeunes talents qui n’ont d’autres soucis que de défendre honorablement les couleurs nationales. Nous sommes conscients que tout le peuple marocain suit notre évolution dans cette compétition. Jusqu’à présent, nous avons réussi à le séduire. Il n’y a pas de raison pour que ça change pour la suite du tournoi.

«Je n’ai jamais douté»,
Nabil Baha :
C’est un grand moment dans ma carrière de footballeur que de réussir à marquer dans une demi-finale d’une compétition aussi prestigieuse que la CAN. Je n’ai fait mon entrée sur le terrain que vers la fin de la rencontre mais j’ai réussi à scorer un but et contribué à la victoire de l’équipe nationale. D’ailleurs, je n’ai jamais douté de mes capacités à marquer des buts ni des capacités des Lions de l’Atlas à s’imposer et atteindre la finale suite à un très beau parcours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *