Immobilier : la CGI prévoit un chiffre d’affaires de 66 milliards DH

Immobilier : la CGI prévoit un chiffre d’affaires de 66 milliards DH

La Compagnie générale immobilière (CGI) table dans son nouveau business plan 2008-2013 sur un chiffre d’affaires de 66 milliards DH soit une hausse de plus de 51%.
Le nouveau business plan de la CGI a été présenté par Mohamed Ouanaya, président du directoire de la CGI, ainsi que d’autres membres du directoire, jeudi 27 novembre, à Casablanca. En effet, la CGI compte réaliser un chiffre d’affaires, durant la période 2008-2013, de près de 66 milliards DH soit une hausse de 51%. Un chiffre dans lequel les filiales du groupe contribueront à hauteur de 48%, avec une accélération en 2010. Au niveau des investissements le groupe connaîtra une hausse annuelle moyenne des investissements consolidés de 29% dont 32% pour les investissements projets filiales, et un cumul des investissements sur la période 2008-2013 de près de 62,2 milliards DH dont 83% hors foncier et 41% provenant des filiales de la CGI. Dans ce sens, M. Ouanaya a affirmé que «la CGI dispose d’un chiffre d’affaires sécurisé à fin 2008, nos indicateurs sont au vert». Par ailleurs, les intervenants ont expliqué que le groupe consolidera son chiffre d’affaires  à travers  les principaux projets de ces filiales. Il s’agit en fait de Dyar Al Mansour dont la contribution est déterminée à 8,8 milliards DH, Al Manar via le projet La Marina à 4,5 milliards DH, Immolog à 4 milliards DH, Amwaj 3,3 milliards DH, AbdounaTrifa avec 4,3 milliards DH, Bouskoura avec 4 milliards DH, Camp Ibn Tachfine 2,3 milliards DH et Al Boustane avec 2,1 milliards  DH. Le groupe s’appuiera durant cette période sur  une stratégie visant une forte diversification des produits offerts. Une stratégie à travers laquelle le groupe   veut  renforcer son positionnement à l’horizon 2013 dans tous les segments de l’immobilier. Au niveau des investissements, la CGI compte réaliser dans la partie sociale 2/3 des investissements hors foncier à l’horizon 2013 avec une accélération en 2010. Les filiales du groupe réaliseront 80% des investissements hors foncier.
Pour la partie financement du groupe, elle sera à son tour consolidée à hauteur de 37% pour les avances clients, et le reliquat par dettes bancaires (26%). Quant au résultat net d’exploitation du groupe, il connaîtra aussi une amélioration de plus de 56% en raison de la rentabilité des projets avec une hausse de la marge brute qui va passer de 19% en  2008 à 24% en 2012. En effet, le groupe  multipliera son résultat d’exploitation par plus de 10 entre 2008 et 2012 témoignant de la livraison des grands projets de la CGI.
M. Ouanaya a expliqué que les principaux projets qui vont  contribuer à cette croissance sont : les projets de la CGI au niveau social avec une contribution de 56%, Dyar Al Mansour à hauteur de  10%, Al Manar à 10%, Immolog à 8%, et Arribat Center à 5%. «Le résultat net des parts  du groupe sera multiplié par 7 entre 2008 et 2011 et qui s’établira à 10 milliards DH avec une hausse de 27% par rapport à 2007», a conclu M. Ouanaya.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *