Immobilier: Une circulaire qui tombe à point nommé

Immobilier: Une circulaire qui tombe  à point nommé

La nouvelle circulaire du ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, visant la simplification des procédures et réexamen des demandes d’autorisation de construire, de lotir, de créer un groupe d’habitations et de morceler n’ayant pas reçu un avis favorable de la part des commissions techniques d’instruction, est intervenue dans un contexte spécial.

En effet, le secteur de l’urbanisme et plus particulièrement l’acte d’entreprendre les projets de constructions, de lotissements et de groupes d’habitation constitue par excellence un cadre de promotion de l’investissement compte tenu des multiples impacts socio-économiques et urbanistiques offerts, soit la création d’emploi, l’offre diversifiée en matière de logement et de zones d’activités, les ressources fiscales en faveur des collectivités territoriales au même titre que l’Etat, en plus, du taux signifiant des demandes d’autorisation n’ayant pas obtenu un avis favorable des instances en charge de l’examen desdits projets. Il est également à relever les contraintes et difficultés, rencontrées par les différents intervenants, entravant l’obtention des autorisations de construire, de lotir, de morceler et de créer un groupe d’habitations.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *