Infrastructures sportives : Des stades aux normes internationales

Infrastructures sportives : Des stades aux normes internationales

Durant douze années de règne, SM le Roi Mohammed VI a pu enchaîner une dynamique de changement dans le domaine du sport. «Il faut également veiller à l’adaptation du cadre juridique aux développements observés dans ce secteur, ainsi qu’à la formation, l’encadrement, le règlement du problème de financement et la mise en place des infrastructures sportives nécessaires. Il est donc impératif d’élaborer une stratégie nationale multidimensionnelle, pour remettre d’aplomb ce secteur vital», avait souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans un message adressé aux participants aux Assises nationales du sport en 2008 à Skhirat. Plusieurs défis ont été relevés durant les douze ans de règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment le renforcement du financement du sport, le développement du secteur du sport et la mise à niveau des infrastructures sportives. Pour les années à venir, le pays sera doté de deux nouveaux stades de standing international, en plus de ceux de Tanger et Marrakech.  Ces stades sont confiés à la Société nationale de réalisation et de gestion des stades (Sonarges) qui se verra, de manière progressive, attribuer la gestion de ceux de Rabat, Fès et Oujda. Il y a aujourd’hui des stades de référence en matière d’infrastructures sportives en l’occurrence les Grands stades de Marrakech et de Tanger. Ces deux nouvelles structures sportives obéissent aux normes internationales. Pour sa part,  le projet du Grand stade de Casablanca est en cours de réalisation. Ce Grand stade nécessitera un investissement global de 2,05 milliards DH. Prévu sur une parcelle de 65 hectares, le site sera doté de toutes les infrastructures nécessaires pour pouvoir accueillir tout type d’événements sportifs ou non sportifs.  L’achèvement de la construction de ce stade est prévu fin 2015 coïncidant ainsi avec l’organisation par le Maroc de la CAN. À cela s’ajoute également l’Académie Mohammed VI de football qui a été inaugurée par le Souverain, le 28 mars 2010 à Sala Al Jadida. Par ailleurs, le stade d’honneur d’Oujda, le nouveau Stade de Fès et le complexe sportif Moulay Abdallah de Rabat feront l’objet de rénovation d’ici la fin de 2011 dans le cadre du programme de réhabilitation des infrastructures sportives mis en place par la Sonarges. Tous ces  projets sont  nés d’une volonté royale de restructurer le sport et redorer son blason.


Le stade d’Agadir sera fin prêt en février 2012
Le Grand stade d’Agadir sera fin prêt en février 2012, ce qui permettra de porter à trois le nombre des grandes infrastructures sportives de nouvelles générations au Royaume, après les nouveaux stades de Marrakech et de Tanger. Ce stade (120m x 80m), dont le coup d’envoi des travaux a été donné par SM le Roi Mohammed VI, le 4 juin 2004, sera réalisé sur une superficie de 60 hectares par 14 entreprises marocaines, avec une capacité de 45.000 places numérotées. Le stade, dont le coût global de réalisation est estimé à 1 milliard DH, disposera d’une pelouse en gazon naturel qui sera réalisée par une société française avec des normes spéciales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *