Inwi souffle sa première bougie

Inwi vient de fêter sa première année d’existence. Et c’est à l’occasion d’une conférence de presse, mardi 8 mars à Casablanca, que Frédéric Debord, directeur général de Wana, a tenu à dire, «merci aux 5 millions de Marocains à avoir fait confiance au mobile de Inwi». En effet, selon lui, le bilan d’une année d’existence sur un marché concurrentiel est très positif et promet un grand avenir au troisième opérateur téléphonique du Royaume. Le chiffre d’affaires annoncé au titre de 2010 a été établi, selon M. Debord, à 3,76 milliards de dirhams, en hausse de 38%, soit environ 12,5% du chiffre d’affaires total du marché contre à peine 8% en 2009. En matière d’investissements, ces derniers représentent 26% du chiffre d’affaires avec plus de 11 milliards de dirhams investis jusqu’en 2010 dans le projet. «Plus de 6,6 milliards de dirhams ont été investis en immobilisations et 1,1 milliard de dirhams sont prévus pour les investissements en 2011. Il est également bon de rappeler que plus de 400 sites GSM ont été déployés en 2010», a précisé M. Debord. Pour ce qui est du chiffre d’affaires du HDM, M. Debord a noté une amélioration de 32% parallèlement à une appréciation de 27% du chiffre d’affaires de Bayn. Aussi, le directeur général n’a pas manqué de révéler les principales réalisations de l’opérateur. «En 2010, nous avons travaillé à consolider les fondamentaux financiers de l’opérateur, à la dynamisation des leviers de croissance, à savoir Bayn et HDM et au lancement de Inwi», a souligné M. Debord. Et de poursuivre:  «Nous sommes les premiers à avoir lancé le service Blackberry en prépayé, avec plus de 100.000 pass Internet et 250.000 pass WLM vendus par mois et plus de 60 millions de SMS envoyés par mois». Dans ce sens, l’achat des services de Inwi à valeur ajoutée augmente en moyenne de 15% par mois. Ainsi selon M. Debord, le profil du consommateur marocain a changé. En 2009, le consommateur parlait en moyenne 30 minutes par mois depuis son téléphone mobile. Il appelait surtout le soir, utilisait les SMS, consultait Facebook et MSN sur son PC et bipait. Le consommateur marocain d’aujourd’hui parle en moyenne 90 minutes par mois depuis son téléphone mobile. Il est constamment «on line», appelle quand il veut et vers n’importe quel opérateur et préfère appeler que biper. Aussi, M. Debord a souligné que les clients Inwi parlent jusqu’à trois fois plus que la moyenne nationale. Il a expliqué cela par la générosité des offres proposées, à savoir l’offre «Sa3a sa3ida», l’illimité gratuit dès le début du forfait et pour les professionnels, des appels illimités vers tous les numéros Inwi et de l’intra-flotte gratuite et illimitée. Pour ce qui est des perspectives 2011, l’opérateur compte poursuivre ses efforts d’investissement pour arriver à plus de 600 nouveaux sites GSM, à un résultat net proche de zéro et un cash flow positif au titre du 4ème trimestre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *