Iran-caricatures sur l’holocauste : un Marocain et un Français lauréats

"L’holocauste est un mythe, et cette question a pris l’ampleur qu’elle connaît grâce à l’action du président (Mahmoud) Ahmadinejad qui a osé s’exprimer sur le sujet, et permis de casser le tabou de l’holocauste", a dit le ministre. Le premier prix du concours, lancé en février en réponse à la publication de caricatures du prophète Mahomet dans des journaux européens, a été décerné à un Marocain, Abdallah Derkaoui.

M. Derkaoui, comme les autres lauréats étrangers, n’était pas présent à la cérémonie qui se tenait au musée des Arts contemporains. Des personnes non-identifiées ont reçu le prix, symbolisé par une statuette représentant un jeune Palestinien lançant une pierre avec une fronde.

Massoud Shojai, directeur de l’association Iran Caricature, co-organisatrice de l’évènement, a expliqué que les intéressés "n’avaient pas pu venir à cause de pressions politiques".
Le dessin de M. Derkaoui, doté d’un prix de 12.000 dollars, représente une grue flanquée d’une étoile de David, édifiant le mur séparant Israéliens et Palestiniens, qui porte une photo de l’entrée du camp d’Auschwitz.

Le deuxième prix, d’une valeur de 8.000 dollars doit être partagé entre un Français et un Brésilien, Carlos Latuff, qui a représenté un Palestinien vêtu d’un uniforme rayé de prisonnier juif des camps de concentration nazis. Le lauréat français n’a pas été identifié et son dessin n’a pas été montré, car M. Shojai a expliqué qu’il encourt des poursuites "à cause de la loi (française, ndlr) qui punit sévèrement la remise en cause de l’holocauste".

Le troisième prix a été attribué à un Iranien, Sharzam Rezai, avec 5.000 dollars, pour le dessin de deux soldats nazis enterrant une ribambelle de figurines de papier, la tête trouée d’une seule balle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *