Israël continue son agression criminelle contre Gaza

Israël continue son agression criminelle contre Gaza

Israël poursuivait, lundi 29 décembre, ses frappes sur la bande de Gaza, où les raids menés depuis 24 heures ont fait plus de 300 morts dont 51 civils. Il s’agit-là du bilan le plus meurtrier depuis le début du conflit au Proche-Orient il y a 60 ans. Selon le dernier bilan fourni par le chef des services d’urgences dans la bande de Gaza Mouawiya Hassanein, «les attaques aériennes israéliennes ont fait depuis samedi 312 tués, et 1.420 blessés», a-t-il-dévoilé.
La majorité des morts appartiennent au Hamas. En Israël, des roquettes tirées par des combattants du Hamas depuis la bande de Gaza ont fait un mort et huit blessés, à Ashkelon, dans le sud du pays. Après une série de raids nocturnes, l’armée de l’air israélienne a mené de nouvelles frappes et de nouveaux bombardements, détruisant notamment le bureau du Premier ministre du gouvernement du Hamas Ismaïl Haniyeh. Par ailleurs, le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, s’est dit prêt à conclure une trêve à Gaza si Israël acceptait un cessez-le-feu et levait son blocus de la bande de Gaza.
Le leader du Hamas s’est dit prêt a signer un tel accord dans un lieu choisi d’un commun accord par les deux parties, a indiqué le ministère sénégalais des Affaires étrangères à l’issue d’une conversation téléphonique entre Khaled Mechaal et le président sénégalais Abdoulaye Wade. D’une part, le futur président américain Barack Obama travaillera étroitement avec les Israéliens et les Palestiniens pour «promouvoir la cause de la paix», a déclaré dimanche son proche conseiller David Axelrod.
D’autre part, la déléguée générale de Palestine en France, Mme Hind Khoury, a appelé la communauté internationale à agir immédiatement pour mettre un terme à l’impunité d’Israël qui est en train de commettre un nouveau massacre contre un peuple affamé et assiégé. De nombreux pays musulmans, notamment d’Asie, ont rejoint lundi le concert de condamnations déclenchées à travers le monde par l’offensive meurtrière lancée par Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza, la majorité d’entre eux appelant à un arrêt immédiat des raids. D’autre part, plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à travers les grandes villes européennes contre les raids israéliens dans la bande de Gaza. De Londres à Paris, en passant par Madrid, Copenhague ou Istanbul, les manifestants sont descendus dans la rue pour condamner l’opération lancée samedi qui s’intitule «Plomb durci», la plus violente depuis l’occupation des territoires palestiniens par Israël en 1967.
Rappelons que le gouvernement israélien a approuvé le rappel d’au moins de 6.500 réservistes, ce qui pourrait annoncer une prochaine intervention terrestre. Parallèlement, des activistes du Hamas ont continué de tirer des dizaines de roquettes et d’obus de mortier sur le sud de l’Etat hébreu, apparemment sans faire de victimes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *