Khadija Rouissi : «Pour inviter un artiste, faut-il une autorisation des ouléma ?»

Khadija Rouissi : «Pour inviter un artiste, faut-il une autorisation des ouléma ?»


ALM : Quelle est votre réaction par rapport au communiqué du Conseil des ouléma de Aïn Chock ?
Khadija Rouissi : Nous nous posons énormément de questions en ce qui concerne ce communiqué et l’ensemble des réactions concernant l’invitation d’Elton John au Festival Mawazine.
Quelles doivent être les préoccupations majeures des ouléma pour un Maroc d’aujourd’hui et comment ces préoccupations peuvent être en adéquation avec une réforme profonde du champ religieux ?
En quoi les ouléma sont concernés par l’orientation sexuelle d’Elton John ? Pour inviter un artiste dans notre pays, faut-il une autorisation des ouléma ? Si oui, quelles conditions doit-il remplir ?
Dans le préambule portant création du Conseil des ouléma on peut lire « ….Notre religion musulmane authentique et dans sa capacité à élever l’être humain dans sa vie temporelle et spirituelle, dans sa raison, son âme et sa conscience, transcendant ainsi les limites du temps et de l’espace, du fait qu’elle se caractérise par la souplesse de ses législations et ses préceptes, par l’intelligence d’assimilation de tous faits novateurs qui affectent le cours continu de l’existence et de tous changements qui interviennent dans la marche accélérée du temps». Nous aimerions bien savoir, dans cette prise de position, où est la raison et où est passée l’intelligence ?

Que reprochez-vous aux arguments avancés par le Conseil ?
L’Islam s’est toujours adressé à la raison et a toujours été un vecteur de liberté et de responsabilité de chaque individu devant Dieu. Aussi, l’art et la culture ont toujours été au centre de toutes les grandes civilisations, y compris la civilisation musulmane dans son apogée. Nous considérons qu’il est préférable d’enseigner l’art et la musique dans les écoles. Nous considérons que de telles positions veulent réduire la société marocaine à un modèle copié-collé surtout dans les côtés les plus sombres de l’Orient. Un modèle archaïque et réactionnaire. Nous sommes une société arabo-amazighe, africaine, musulmane et ouverte sur l’Europe. Les Marocains ont adopté l’Islam, mais un Islam qui permet une société basée sur le juste milieu.

Le PJD avait appelé, pour sa part, à l’interdiction du concert d’Elton John. Qu’en pensez-vous ?
C’est un parti politique. Et il doit arrêter d’exploiter la religion, d’adopter des discours populistes à des fins politiques. En tant que parti politique, il a nombre de dossiers sur lesquels il doit se pencher, essentiellement sur les problèmes liés à l’accès à la santé et à l’habitat, la réforme de notre système d’éducation, de la justice et participer au règlement du conflit lié à notre unité territoriale. Le citoyen marocain aspire à une vie meilleure basée sur le respect de l’autre et la dignité. La société respecte un artiste pour son talent, et ne tient aucun compte de sa vie privée. Le modèle de société qu’on cherche à nous imposer et qui soumet la vie des Marocains au contrôle de la vie privée, nous le refusons car il ne correspond pas à nos valeurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *