Khali Hanna : L’autonomie est l’unique solution sans vainqueurs, sans vaincus

A travers cette solution, "le Maroc garde sa souveraineté et les sahraouis obtiendront leurs droits", a-t-il dit. Pour le président du CORCAS, le "polisario" n’est pas "indépendantiste, mais  un mouvement séparatiste car ses dirigeants sont essentiellement des Marocains". De plus, il ne représente pas tous les sahraouis, a-t-il souligné, ajoutant que "les sahraouis ne sont pas dans leur ensemble avec lui et ne sont pas tous séparatistes".

"C’est seulement le tiers de la population qui se trouve dans les camps de Tindouf où le polisario prétend qu’ils sont séparatistes", a relevé M. Ould Errachid avant de souligner que le conflit est ainsi "entre les sahraouis et non entre le Maroc et le polisario".

Après la publication du rapport du secrétaire général de l’ONU qui a enterré  le Plan Baker et appelé aux négociations entre les parties, "le polisario a une occasion historique pour mettre fin au conflit", a-t-il estimé.

Il a, d’autre part, rappelé que les populations dans les provinces du Sud jouissent d’une "liberté totale" contrairement aux camps de Tindouf où il "n’y a aucune liberté". "C’est un goulag stalinien. Il n’y a plus de camps sur la terre entière… comme ceux de Tindouf où le polisario impose une pensée et une  idéologie unique, celle du séparatisme", a relevé le président du CORCAS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *