Khalid Naciri : «Rien n’empêchera une personne d’appeler à voter contre la Constitution dans les médias»

Khalid Naciri : «Rien n’empêchera une personne d’appeler à voter contre la Constitution dans les médias»


ALM : Quelles sont les mesures qui ont été prises par votre département pour accompagner la campagne référendaire ?
Khalid Naciri : Ces mesures seront prises par le département de la Communication dès que l’arrêté conjoint des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Communication
sera rendu public. Ces mesures seront prises en conformité avec la loi qui organise les élections, en conformité avec le décret du Premier ministre sur l’accès aux médias audiovisuels publics, mais aussi à la lumière d’une pratique que le Maroc a mis en place depuis un certain temps pour assurer un accès équitable et démocratique des partis politiques et des syndicats aux médias dans le cadre de la campagne référendaire.

Pourquoi l’accès aux médias dans le cadre de cette campagne est limité aux partis politiques et aux syndicats?
C’est la loi 9-97 formant Code électoral portant organisation des campagnes électorales
et référendaires qui dit que seuls les partis politiques et les syndicats ont l’accès aux médias pour cette campagne référendaire. Mais, il est évident qu’il n’y aura pas d’occultation des autres intervenants. En fait, tous ceux qui interviennent dans la vie publique et qui ont des idées sur la Constitution peuvent participer au débat. On ne va pas interdire, par exemple, aux médias publics de donner la parole aux ONG légales et reconnues pour participer à la campagne référendaire
dans les médias.

Un parti qui appelle à voter contre la Constitution pourra-t-il avoir cet accès?
L’appel au vote contre la Constitution dans les médias est permis. Il s’agit-là d’une opinion qui pourrait être exprimée en toute liberté et démocratie. Je ne vois pas au nom de quoi j’empêcherai d’exprimer
une personne d’appeler à voter non dans les médias. Nous sommes dans une démocratie. S’il y a des gens qui veulent voter contre la Constitution ils sont libres de le faire. Mais, l’appel à voter contre ne veut pas dire appel au boycott. Il s’agit de deux choses différentes, à partir du moment où ceux qui appellent à voter contre participent à l’échéance, alors que ceux qui appellent au boycott ne participent pas.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *