Khalid Naciri : «Une initiative inappropriée»

Khalid Naciri : «Une initiative inappropriée»

ALM : Certains partis de la majorité se sont dernièrement réunis avec des formations de l’opposition afin de former une nouvelle coalition. Comment voyez-vous cette initiative ?
Khalid Naciri : Sincèrement, j’estime qu’il s’agit d’un geste inopportun et inapproprié. Si cette réunion s’avère être réelle, et je pense qu’il en est ainsi, je n’en vois pas la dimension logique ni la raison d’être.
C’est incohérent et c’est incompatible avec l’existence d’une majorité dont font partie certaines de ces formations. Je ne vois pas sur quoi ces partis pourraient se mettre d’accord. D’ailleurs, il est anormal d’appartenir à une coalition gouvernementale et d’aller chercher des alliés dans l’opposition. C’est une démarche absurde.
L’on remarque pourtant que les autres formations de la majorité n’ont pas encore réagi à la tenue de cette réunion. Quelle est la raison de ce silence à votre avis ?
Cela ne saurait tarder. Vous savez que l’information concernant la tenue de cette réunion est récente, il est donc normal d’attendre d’abord à s’assurer de la véracité de l’information, et à être dûment informé sur ce qui s’est réellement passé avant de réagir. Mais, il est certain que les partis formant la majorité réagiront bientôt.
Quelle est la position du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ?
Le PPS considère qu’il n’y a pas d’alternative à la coalition gouvernementale actuelle. Car, cette majorité demeure la seule capable de concrétiser l’option des réformes en parfaite symbiose avec les choix de réformes initiés par Sa Majesté le Roi. Ainsi, toute hypothèse d’une nouvelle coalition pour former une majorité gouvernementale autre que celle actuellement au pouvoir est malvenue. Je pense qu’elle est aussi inutile. Car, que peut-on espérer d’une coalition formée avec des partis qui n’ont aucun projet de société et qui sont incapables de présenter et de mettre en application un projet réformateur ? Rien. Je dois dire aussi que la recherche d’une nouvelle coalition est non seulement inutile mais il est aussi nuisible au processus de réformes en cours puisqu’il perturbe l’évolution du projet réformateur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *