Khlie : « Les retards étaient prévisibles »

Khlie : « Les retards étaient prévisibles »

ALM : Depuis quelques semaines, les trains connaissaient des retards à répétition. Pourquoi?
Khlie : L’Office national des chemins de fer (ONCF) a mis en place un vaste programme de renouvellement des voies et de réhabilitation des lignes d’alimentation électrique situées sur l’axe Rabat-Casablanca.
Jusqu’à dimanche dernier, les travaux se déroulaient la nuit et plus exactement entre 22 heures et 6 heures. Les travaux ont été réalisés avec des intervalles de 4 à 5 heures, sur une seule voie, puis sur une autre, de manière à ne pas altérer le programme normal des trains, surtout ceux des marchandises.
Au cours des week-ends, nous savons que les trains ont une occupation assez faible, le matin. C’est la raison pour laquelle, pour accélérer le rythme des travaux, nous avons décidé de prolonger la durée de travail de 6 heures jusqu’à 9 heures. Soit de trois heures supplémentaires. Ce qui permettra aux chantiers de fonctionner avec une cadence d’une heure au lieu de 30 minutes.

Ces retards, donc, étaient-ils prévisibles?
Tout à fait prévisibles. J’en veux pour preuve la campagne d’affichage et de communication que l’ONCF a mise en place à cet effet. Il y a plusieurs semaines, nous avons commencé à expliquer aux clients les raisons de ces retards. Nous sommes conscients que la ligne Casablanca-Rabat est importante et c’est pourquoi nous souhaitons que les désagréments soient les plus faibles possibles.

De manière générale, quel est l’impact de ces retards sur l’activité ONCF?
Vous savez, les retards ne sont pas considérables. Prenez la semaine qui vient de s’écouler. Nous avons réalisé pour les TNR et les trains de lignes une ponctualité de l’ordre de 96%, et ce malgré les travaux.

Certains parlent d’éventuels problèmes entre l’ONCF et la société Alstom. Qu’en est-il réellement?
A ma connaissance, l’ONCF n’a pas de problèmes avec Alstom. Notre contrat avec Alstom porte, entre autres, sur la fourniture et la mise en place d’un système de signalisation sur l’axe Casablanca-Fès. Ce contrat prévoit aussi l’installation d’équipement de sécurité sur plusieurs axes, ainsi que la rénovation des installations de signalisation de divers gares et tronçons, dont celui de Casa- blanca-Rabat qui a été équipé du Block automatique lumineux (BAL) permettant ainsi d’augmenter sensiblement le trafic dans les meilleures conditions d’exploitation et de sécurité.
Quant à l’intervention d’Alstom dans le tronçon Meknès-Fès, le contrat est en cours de signature, et aucun problème particulier n’est à signaler.

Qu’en est-il des nouveaux trains que l’ONCF a commandés ?
La réception du premier train est prévue pour le mois de décembre 2005. Au total, l’Office en a commandé 18. Il s’agit de trains à double-étages et à partie motrice (locomotive) intégrée, et qui peuvent accueillir pas moins de 400 voyageurs. Dès la réception du premier train, les livraisons se feront de manière régulière au cours des mois suivants.
Ces trains sont de fabrication italienne. D’ailleurs, ils sont actuellement en cours de construction dans les usines. Le choix de la société italienne a fait l’objet d’un appel d’offres en bonne et due forme et qui s’est soldé par le choix de ce constructeur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *