La capitalisation de Wana est un nouveau signe de confiance dans le potentiel du Maroc

L’opérateur Zain et le fonds d’investissement Al Ajial ont déboursé 2,85 milliards de dirhams pour acquérir 31 % du capital de Wana. L’arrivée des Koweïtiens dans le tour de table du troisième opérateur télécoms au Maroc, à côté de l’ONA et la SNI, permettra à Wana de mener son programme d’investissement.
Dans un communiqué rendu public au lendemain de la conclusion de ce partenariat, l’ONA et la SNI soulignent qu’ils «resteront actionnaires majoritaires à hauteur de 69% du capital et des droits de vote». «Al Ajial et Zain démontrent ainsi qu’ils partagent notre vision sur Wana : Un actif à fort potentiel de création de valeur à long terme. Cet investissement traduit aussi la confiance des opérateurs économiques étrangers dans la robustesse et le potentiel de développement de l’économie marocaine», précise Hassan Bouhemou, président-directeur général de la SNI, dans ce communiqué relayé par la presse. Quel bénéfice tireront Zain et Al Ajial de cette augmentation de 2,85 milliards de dirhams du capital de Wana ? «Nous avons observé avec grand intérêt les réalisations des équipes de Wana depuis l’obtention des licences fixe et mobile 3G respectivement en 2005 et 2006. La nouvelle licence 2G et les produits et services déjà lancés avec succès offrent une excellente opportunité en complète adéquation avec notre profil d’investissement», explique Waleed Al Fehaid, président-directeur général du consortium Zain- Al Ajial, dans ce communiqué.  
En février dernier, et avec une contrepartie de 36 millions de dirhams et 1,5 % du chiffre d’affaires pendant 15 ans, Wana a été déclaré attributaire de la troisième licence mobile 2G. Selon les statistiques de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), l’opérateur historique détient près des deux tiers du parc mobile avec 63,36% du marché et 34,73% pour Méditel alors que Wana détient seulement 1,91% du marché. Avec l’injection de 2,85 milliards de dirhams dans le capital, Karim Zaz, président-directeur général de Wana, reste optimiste.
«Nous nous félicitons de l’arrivée de Zain et Al Ajial dans cette étape clé de développement de Wana. Ce consortium est une excellente combinaison d’engagement d’investissement financier à long terme et d’apport d’expertise et de services innovants visant à faire de Wana un opérateur de premier plan dans les télécommunications au Maroc», conclut-il. Dans la région du Golfe, Zain n’est plus à présenter. Cet opérateur, lancé en 1983 au Koweït, est présent dans 22 pays en Afrique et au Moyen-Orient. Il compte 63,5 millions d’abonnés actifs. Un chiffre que Zain veut augmenter avec son implantation au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *