La conférence de Marrakech lancera les négociations sur la libéralisation des services

Les négociations sur les services constituent "une étape importante sur la voie de la création d’une zone de libre-échange euro-méditerranéenne" à l’horizon 2010, a indiqué jeudi le commissaire européen au commerce Peter Mandelson.

L’ouverture du commerce des services entre l’UE et les pays de la Méditerranée "favorisera la croissance économique et stimulera l’investissement", a-t-il expliqué avant son départ pour le Maroc.

A Marrakech, les ministres du commerce définiront les prochaines étapes pour rapprocher les réglementations de l’UE et de ses Partenaires méditerranéens.

L’objectif est de donner à ces derniers la possibilité de participer au marché intérieur de l’UE en faisant en sorte que les produits industriels méditerranéens puissent accéder au marché communautaire sans subir d’essais supplémentaires et vice versa, indique la Commission européenne.

L’intégration régionale et le développement des échanges entre les pays du Sud de la Méditerranée est déterminante dans ce processus, estime Bruxelles qui encourage les accords de libre-échange conclus ces des dernières années, notamment entre la Turquie, le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie.

La conférence discutera aussi d’une libéralisation plus poussée du commerce des produits transformés et non transformés de l’agriculture et de la pêche entre l’UE et les pays méditerranéens. Les ministres évoqueront également l’amélioration des règles pour la création d’entreprises dans toute la région euro-méditerranéenne, et conviendront d’un cadre de négociations et d’un calendrier correspondant.

En outre, les ministres échangeront leurs points de vue sur les derniers éléments intervenus dans les négociations commerciales multilatérales dans le cadre du cycle de Doha.

Pour Bruxelles, la conférence de Marrakech, qui intervient quatre mois après  le Sommet de Barcelone ayant marqué le 10ème anniversaire du processus euroméditerranéen, permettra de donner un "nouvel élan" au processus grâce notamment à un ambitieux programme de travail dans le domaine du commerce.

L’un des objectifs du processus de Barcelone est la création d’une zone de libre-échange euro-méditerranéenne à l’horizon 2010.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *