La défense des droits de l’homme dans les camps de Tindouf soulevée pour première fois au parlement Espagnol

La motion en question, adoptée en séance plénière le 26 avril, a été présentée et défendue par Mme Elena Etxegoyen, au nom du Groupe parlementaire des Nationalistes Basques, proches des thèses du "polisario".

La motion invite Madrid à renforcer la défense et la sauvegarde des droits de l’homme de la population sahraouie, habitant les camps de Tindouf en Algérie. Les sénateurs ont également demandé le renforcement de l’aide humanitaire destinée à ces camps.

Au cours des débats, le sénateur Cuenca Canizares du parti Izquierda Unida (Gauche Unie-communistes, gauchistes) a tenté en vain d’introduire un amendement pour supprimer la mention relative aux violations des droits de l’homme par le "polisario" à Tindouf.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *