La force de l’engagement

La force de l’engagement

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, vendredi à Fès, la cérémonie de lancement de la 7ème Campagne nationale de solidarité au titre de l’année 2004.
Lors de cette cérémonie, le Souverain était accompagné de l’épouse du président français, Bernadette Chirac, du grand Imam d’Al Azhar Acharif, Cheikh Mohamed Sayed Tantaoui, Maria Pia Fanfani, présidente de la Fondation « Together for peace » (ensemble pour la paix), et Mustpaha Bousmina, professeur à l’Université de Laval, lauréat du prix canadien STEACIE, équivalent du prix Nobel.
Au début de la cérémonie, les présents ont assisté à la projection d’un documentaire sur les activités de la Fondation intitulé « Cinq ans et nombreuses réalisations de la Fondation Mohammed V pour la solidarité », il retrace les grandes réalisations de cette fondation depuis sa création, il y a cinq ans, et son plan d’action pour la période 2004-2008. Un plan qui a été ensuite détaillé par Zoulikha Nasri, conseiller de SM le Roi et membre du Conseil d’administration de la fondation Mohammed V pour la solidarité qui a souligné l’importance du rôle joué par cette Fondation dans le domaine de l’action sociale.
Après cinq ans de travail assidu dans le domaine de la solidarité qui a permis de donner une nouvelle impulsion à l’action sociale au Maroc, la fondation est arrivée à un moment où il fallait engager une réflexion et une analyse profondes sur son travail, afin de parvenir au recadrage de son action. Dans de son intervention, Zoulikha Nasri a expliqué que cette analyse a permis de définir la stratégie adoptée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité et qui est basée sur trois axes majeurs d’intervention.
Le premier axe est celui de l’action humanitaire qui regroupe l’assistance aux victimes de catastrophes naturelles, l’aide alimentaire aux personnes nécessiteuses, le lancement de campagnes de diagnostic des maladies au profit des populations dans une situation difficile, l’accueil des Marocains résidant à l’étranger et l’assistance aux associations pour la réalisation de projets au profit des démunis. Le deuxième axe concerne la contribution de la fondation à la scolarisation des enfants en situation précaire, notamment en organisant et en finançant des opérations de dons de cartables et de fournitures scolaires; il a traité également la lutte contre le phénomène de déscolarisation chez les jeunes filles rurales. Dans cet axe, il est à signaler que la fondation participe à l’amélioration de la situation de la femme dans le monde rural et les zones urbaines qui ne disposent pas d’infrastructures suffisantes, à la lutte contre l’analphabétisme et à la formation qualifiante. Le troisième axe est celui du développement durable, action fondamentale dans l’approche intégrée qui caractérise les actions de la fondation et qui couvre l’accès aux infrastructures de base, l’approvisionnement des douars en eau potable, la promotion des petits projets agricoles et la création d’unités de production génératrices de revenus.
Par ailleurs, un projet de charte du « Forum associatif pour la solidarité » a été présenté à SM le Roi par Mme Amina Mseffer, présidente de l’association Al Hadaf pour les handicapés. L’objectif de ce forum est d’ancrer les valeurs de solidarité et de citoyenneté dans le tissu associatif et de renforcer ce dernier notamment en soutenant les associations dans la valorisation de leurs ressources humaines et l’amélioration de leur organisation interne; ce forum vise, en plus, à promouvoir la bonne gouvernance au sein des associations par la diffusion des règles d’étique et de transparence. Le forum devrait aussi constituer un espace de réflexion pour débattre des sujets relatifs au développement durable et aux problèmes sociaux. S’agissant de la campagne de solidarité 2004, elle se distingue cette année par une nouvelle approche basée sur un ciblage précis d’un axe de travail bien déterminé, et ce en plus des actions habituelles de la Fondation.
Ainsi, cette année sera l’année de l’ouverture des portes du savoir aux jeunes. Consciente de l’insuffisance des infrastructures destinées aux jeunes, la Fondation Mohammed V, qui a mené plusieurs actions dans le domaine de la jeunesse, a décidé de donner une nouvelle impulsion à son travail dans ce domaine, notamment en élargissant son programme à la construction d’espaces de formation, d’encadrement pédagogique et d’animation sportive.
« Unissons nos forces pour transmettre le savoir ». Tel est le slogan de cette campagne dont l’objectif est d’aider les jeunes des couches défavorisées à accéder aux moyens de développer leurs compétences. « Jeunesse défavorisée ne rime pas avec jeunesse perdue », dit une affiche de la campagne avant d’ajouter : « la Fondation Mohammed V pour la solidarité, nous croyons que les jeunes démunis jouissent de grands potentiels et cette année, nous concentrons nos efforts pour leur ouvrir toutes les portes du savoir ».
Cette campagne se distingue par la participation, notamment de deux sportifs distingués qui ont marqué cette année et qui ont réussi à motiver les jeunes. Il s’agit de Hicham El Guerrouj, meilleur athlète de tous les temps et qui a réussi un doublé historique lors des Jeux olympiques d’Athènes et Badou Zaki, l’entraîneur de l’équipe nationale de football qui a marqué l’année en réussissant à arriver jusqu’à la finale de la coupe d’Afrique et dont l’exploit a motivé des millions de jeunes Marocains. Ainsi, pour la Fondation Mohammed V, cette année sera celle de la jeunesse. Un choix très juste qui marquera certainement une nouvelle étape dans le domaine de l’action de la fondation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *