La fusion-absorption entre la BCP et BRP à la fin octobre

«L’opération de fusion- absorption entre la Banque centrale populaire (BCP) et les banques régionales populaires (BRP) sera réalisée à la fin octobre», a annoncé Mohamed Benchaâboune, président-directeur général du groupe Banque populaire, lors de la conférence de presse tenue, mercredi 29 septembre 2010, à Casablanca, à l’occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe établis au 30 juin 2010. L’appellation du Crédit Populaire du Maroc (CPM) sera, à terme, abandonnée au profit de Banque Centrale Populaire.  La fusion a pour but de construire un pôle capitalistique à Casablanca et renforcer le système coopératif dans les régions. «Cette opération hautement stratégique avec des impacts positifs sur le devenir du groupe a pour but de rationaliser les modes d’intervention du groupe banque populaire sur le marché du grand Casablanca et réaliser des gains de productivité et des économies d’échelle», a indiqué M. Benchaâboune. Selon le directeur général du groupe, il existe quatre facteurs clé de succès de cette opération. Il s’agit de la présence de la même culture d’entreprise, un système d’information unique, des procédures homogènes et un statut du personnel groupe. Par ailleurs, M.Benchaâboune a présenté les résultats semestriels du groupe établis au 30 juin 2010. «Le groupe Banque populaire a couronné le premier semestre 2010 par des performances appréciables, grâce à une dynamique commerciale de l’ensemble des métiers qui lui a permis de consolider sa position de leader au sein du système bancaire marocain», a précisé M. Benchaâboune. C’est ainsi que le résultat net social du Crédit Populaire du Maroc (Banque Centrale Populaire + Banques Populaires Régionales) a enregistré une croissance de 7,3% par rapport au 30 juin 2009, en s’élevant à 1,5 milliard de dirhams. Le groupe a affiché au titre du premier semestre 2010 des performances financières notables, avec un résultat net consolidé de 1,7 milliard de dirhams, soit une augmentation de 3,6% par rapport à l’exercice précédent. S’agissant du Produit net bancaire consolidé, il s’est apprécié de près de 9,8%, pour se situer à 4,9 milliards de dirhams. Cette progression résulte d’un accroissement favorable des différentes composantes du PNB, porté par une dynamique commerciale de tous les pôles métier. L’assise financière du groupe s’est renforcée avec des fonds propres consolidés se situant à 26 milliards de dirhams, en progression de 13,1% comparativement à la même période en 2009, permettant ainsi au groupe de saisir de larges opportunités de croissance et d’accompagner sa stratégie de développement. Les dépôts de la clientèle s’élèvent à 167,6 milliards de dirhams, enregistrant ainsi une progression de 6,3% supérieure à celle du secteur bancaire (3,7%), confortant ainsi le positionnement du groupe en tant que leader dans l’intermédiation, avec une part de marché de près de 28%, soit une amélioration de 1 point. «Au titre du premier semestre 2010, la Banque centrale populaire a enregistré des performances commerciales et financières de premier plan, confirmant de plus en plus sa position d’acteur de référence dans les métiers de banque de financement et d’investissement», a poursuivi M. Banchaâboune. Ainsi, le résultat net consolidé a atteint 835 millions de dirhams, en accroissement de 10,6%, bénéficiant d’une forte progression du produit net bancaire consolidé qui s’est situé à 339 millions de dirhams. Côté perspective, M. Benchaâboune a indiqué d’autre part quelques perspectives du groupe «Pour consolider ses gains de parts de marché, le groupe ambitionne à renforcer davantage la politique de proximité avec l’implantation de 1000 agences en 2011. Ainsi il vise à développer la contribution des filiales métier et tirer le meilleur parti du modèle économique Banque populaire». Afin d’améliorer son efficacité opérationnelle, le groupe a investi de nouveaux créneaux via une croissance aussi bien interne qu’externe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *