La grippe A/H1N1 menace la saison du Haj 2009

À la veille du lancement de la phase aller de l’opération Haj 2009, les pèlerins marocains ont été informés des désagréments qui les attendent dès leur arrivée sur les Lieux Saints de l’Islam à cause de la grippe A/H1N1. Cette pandémie mondiale menace donc le bon déroulement de cette grand-messe annuelle des musulmans à La Mecque. Il y a quelques semaines, la Tunisie a recommandé à ses citoyens qui sont sur les listes cette année pour le Haj de le reporter à l’année prochaine. Mieux vaut prévenir que guérir, la Tunisie avait même suspendu la Omra face à la pandémie. Pour le Maroc, la phase-aller de l’opération Haj 2009 se déroulera du 29 octobre au 21 novembre 2009. En raison du risque de pandémie grippale, les autorités saoudiennes ont mis en place des dispositions réglementaires spéciales pour le pèlerinage de cette année, avec un renforcement important des dispositifs de contrôle à l’aéroport de Jeddah, selon un communiqué de la Royal Air Maroc. En période de reconstruction, l’aéroport de Jeddah sera amené comme chaque année à traiter en quelques jours un nombre très important de passagers occasionnant, en temps normal, des encombrements et suscitant des désagréments et incommodités aux pèlerins, selon la même source. Ainsi, la Royal Air Maroc s’attend à des perturbations certaines du fait de l’encombrement au niveau des aérogares, des parkings avions et de la forte pression sur les installations aéroportuaires à Jeddah. «Cette situation aura sans doute un impact sur la qualité de services aux pèlerins et des répercussions sur la ponctualité et le respect des horaires de vols tant à l’arrivée à Jeddah qu’au départ des aéroports marocains», indique-t-on à la RAM. Et d’ajouter : «compte tenu de ces éléments défavorables et afin de limiter les désagréments et veiller à la bonne qualité du transport de nos pèlerins, une coordination spéciale a été mise an place entre les différentes institutions et organismes concernés par l’opération Haj». Pour atténuer l’impact des désagréments subis, la RAM a pris quatre dispositions essentielles. Il s’agit du renforcement, pendant toute la durée de l’opération, des équipes d’exploitation au niveau des escales marocaines et de celle de Jeddah. Il y a aussi l’ouverture de comptoirs supplémentaires pour l’enregistrement ainsi que l’affectation par la compagnie d’équipes de renfort à Jeddah et à Médine, aussi bien à l’aller qu’au retour. Et enfin, la mise en place d’un numéro d’appel dédié à nos compatriotes qui se rendent en pèlerinage aux Lieux Saints. «Malgré tous ces efforts, Royal Air Maroc s’attend à des perturbations et des désagréments plus prononcés que ceux de l’année précédente et tient à en informer d’avance les pèlerins», souligne la RAM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *