La justice face à de très lourdes responsabilités à Marrakech

La justice face à de très lourdes responsabilités à Marrakech

C’est demain que le verdict concernant le procès en annulation en premier degré des résultats des élections communales du 12 juin dernier, au niveau de la circonscription de Menara à Marrakech, tombera. En effet, la Cour d’appel administrative de Marrakech a fixé pour le jeudi 10 septembre la délibération de cette affaire. Dans sa séance du lundi 7 septembre, la Cour a écouté les requêtes présentées par la défense des deux parties en litige, à savoir la mandataire de la liste additionnelle du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Fatima Zahra Mansouri, et les deux mandataires de listes du Front des forces démocratiques (FFD). Pour rappel, les résultats au niveau de cette circonscription ont été annulés par une décision rendue, lundi 13 juillet, par le tribunal administratif de Marrakech. Suite à deux actions intentées par le FFD, le tribunal administratif de Marrakech avait décidé d’annuler l’élection de Fatima Zahra Mansouri, candidate du PAM, qui avait été élue au poste de maire le 22 juin, et tous les membres du bureau de la circonscription de Menara, élus le 12 juin.
Le FFD avait intenté deux actions : la première concerne la liste initiale, dans laquelle Rabii Al Aoual Kaoutari était le candidat tête de liste du FFD dans la circonscription de Menara. La seconde action se rapporte à la liste additionnelle où El Hassania Roussi, du FFD, était tête de liste. Le tribunal administratif de Marrakech a rendu le jugement annulant les résultats des élections au niveau de la circonscription de Menara, après avoir réuni les deux requêtes intentées par le FFD, dans un même dossier. Le FFD avait intenté son action en justice car il a estimé que le décompte des voix a été entaché d’irrégularités et a manqué de précision. Selon les représentants du FFD, le candidat tête de liste du FFD à Menara avait obtenu un nombre de voix qui est supérieur à celui qui lui avait été attribué dans les résultats définitifs. Pour soutenir ses requêtes, le FFD avait utilisé les bulletins de vote trouvés le jour du scrutin à l’extérieur du bureau de vote, dans le quartier de Mhamid, mais aussi les procès verbaux (PV) établis par les membres du bureau de vote qui sont désignés par le ministère de l’Intérieur. Les PV ont été signés par le président du bureau de vote et quatre membres. Les membres du Conseil de la ville de Marrakech avaient élu, Fatima Zahra Mansouri au poste de maire. L’opération de vote avait permis à Mme Mansouri de remporter la présidence de la ville avec 53 voix contre 36 pour le président sortant Omar Jazouli. L’élection a eu lieu en présence de 91 membres et en l’absence de cinq autres.
Fille d’un ancien pacha de Marrakech, Mme Mansouri est la première femme au Maroc élue au poste de maire. Elle avait bénéficié d’un large soutien et a profité de l’opposition de plusieurs conseillers à la réélection du maire sortant Omar Jazouli. La coalition qui a voté pour cette avocate, âgée de 33 ans, est composée du PAM, du PJD, du RNI, du MP et du FFD.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *