La ligue arabe se mobilise

La ligue arabe a appelé, samedi soir, à une « réunion urgente » du conseil de sécurité de l’ONU afin de contraindre Israël à se retirer des territoires palestiniens et à mettre fin à son agression contre le peuple palestinien.
A l’issue d’une réunion extraordinaire, le conseil de la ligue arabe, qui s’est réuni au Caire au niveau des ministres des affaires étrangères, a réaffirmé sa solidarité avec le peuple palestinien et son soutien à l’Intifada, appelant à appliquer la 4ème convention de Genève relative à la sécurité des civils lors des conflits armés. Le conseil a également réitéré la position des pays arabes de faire face à toutes les manoeuvres et les tentatives visant à porter atteinte à Yasser Arafat, président légitime élu par le peuple palestinien.
Les chefs de la diplomatie arabes ont, en outre, souligné la nécessité d’envoyer d’urgence l’aide financière décidée lors du sommet arabe de Beyrouth afin de soutenir la lutte du peuple palestinien, exhortant les responsables des organisations musulmanes et chrétiennes à oeuvrer pour mettre un terme aux violations par Israël des lieux sacrés à Al Qods et dans les autres villes palestiniennes. D’autre part, le conseil a insisté sur l’importance de mettre en application le contenu du discours prononcé, jeudi dernier, par le président américain, George W. Bush, notamment les points relatifs au retrait israélien des territoires palestiniens et à l’application des résolutions du conseil de sécurité.
Le conseil a, en outre, souligné la nécessite de mettre en oeuvre le contenu du communiqué final du sommet arabe de Beyrouth, estimant que la position favorable de certains pays, en particulier les Etats-Unis, à l’égard d’Israël a permis à Tel-Aviv de poursuivre ses agressions contre le peuple palestinien menaçant ainsi la paix dans la région et dans le monde. Les ministres arabes des affaires étrangères ont également fait état de leur refus catégorique à ce que l’on considère l’agression israélienne comme étant « une légitime défense » ou une « lutte contre le terrorisme ». Ils ont, en outre, réitéré leur soutien à la Syrie et au Liban, refusant les menaces israéliennes contre ces deux pays. Par ailleurs, le conseil de la ligue arabe a adopté un plan qui prévoit une série d’initiatives au niveau international, notamment l’envoi de délégations ministérielles arabes à l’ONU et auprès de l’Union Européenne pour défendre la cause palestinienne.
Par ailleurs, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Mohamed Benaissa, a affirmé que les travaux de la réunion extraordinaire des chefs de la diplomatie arabes, qui a clos ses travaux samedi soir au Caire, ont été couronnés de succès. Il a également souligné que des décisions pratiques ont été prises pour soutenir le peuple palestinien et sa direction légitime contre les agressions israéliennes.
Les ministres ont pris une série de décisions pratiques visant à activer les résolutions du conseil de sécurité pour contraindre Israël à se retirer des territoires palestiniens occupés, à mettre un terme aux massacres des Palestiniens par le gouvernement de Sharon et à lever le siège imposé au président Yasser Arafat, a déclaré Mohamed Benaissa à la presse à l’issue de la réunion. Il a ajouté que le communiqué final comprend une série de décisions politiques qui « constituent un important changement » dans l’action arabe pour soutenir la position palestinienne et mettre un terme aux agressions israéliennes.
Concernant le contenu du discours du président américain, George W. Bush, sur la situation dans la région, Mohamed Benaissa a indiqué que le communiqué final a souligné que le conseil a pris note des idées contenues dans ce discours notamment le retrait d’Israël des territoires palestiniens, l’arrêt de l’implantation des colonies et l’application des résolutions 242 et 338 du conseil de sécurité.
Évoquant le siège imposé au président Arafat à Ramallah, Benaissa a indiqué que la réunion extraordinaire des chefs de la diplomatie arabes a clairement souligné que l’autorité nationale palestinienne, sous la présidence de Yasser Arafat, est le « représentant légitime du peuple palestinien ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *