La pêche maritime en évolution

Ce début du siècle aura été de tous les records pour la pêche maritime au Maroc. La production avait enregistré une importante progression de 20% en volume et de 42% en valeur, franchissant, pour la première fois, le cap de 900.000 tonnes en volume et de 6,9 milliards de dhs en valeur alors que, cinq ans auparavant, la production halieutique nationale tournait autour de 525 022 en pêche côtière et 90 000 en pêche hauturière.
La performance du secteur des pêches maritimes apparaît aussi à travers les recettes en devises engendrées par l’exportation des produits de la mer qui ont dépassé les 10 milliards de DH, en progression de 54%. Ceci, alors que les recettes étaient de 6 672 578 DH en 1996. La pêche côtière reste dominante dans la production et représente 83,8% du volume total. La production s’est élevée en 2001 à près d’un million de tonnes, pour une valeur totale de plus de 2,500 millions de dirhams. La progression du secteur, en 2001, par rapport à 2000 a été de l’ordre de 28% en volume et 23% en valeur. La pêche hauturière et les autres activités littorales en représentent, respectivement, 14,6% et 1,6%. Le niveau de la production halieutique, pour l’année 2001 est resté supérieur de plus de 20% à la moyenne annuelle de la production réalisée au cours de la période 1995-1999.
Toutes les activités littorales ont connu une reprise, sauf l’activité aquacole qui a enregistré une régression de 25,3 % en volume et 4,6% en valeur). Avec une hausse de 71,6%, les années 2000 et 2001 ont enregistré une bonne performance en termes d’investissements et de création d’emplois.
Ces investissements ont totalisé en 2000 un montant de 290 millions de dirhams, permettant ainsi la création de 41 nouvelles unités et 4500 poste d’emplois. La participation étrangère est restée très proche de celles des années précédentes, ne dépassant pas le cap des 10% du total des investissements du secteur.
Les exportations des produits de la mer ont enregistré une croissance exceptionnelle tant en volume qu’en valeur, soit respectivement 32,6% et 54%, par rapport à l’année précédente. Les activités de la pêche maritime emploient plus de 100.000 marins et officiers. Plus 85% de l’effectif employé par cette activité est de nationalité marocaine. L’emploi dans la flotte côtière et artisanale reste pour sa part à 100% marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *