La publication des listes des agréments rejetée par Laenser

La publication  des listes des agréments rejetée par Laenser

Sont-ce les prémices d’un nouveau bras de fer entre le ministre de l’intérieur, Mohand Laenser, et le groupe du PJD au Parlement? Les parlementaires du parti de la lampe ont demandé au ministre de l’intérieur de procéder à la publication des listes des détenteurs des agréments de taxis, mais ce dernier n’y est pas allé par quatre chemins en rejetant tout simplement la requête. «Je ne vais pas publier les listes des détenteurs des agréments de taxis avant le démarrage effectif d’une réforme du secteur. Car on ne peut pas demander à une banque de publier la liste de ses clients», a affirmé, lundi dernier, M. Laenser devant les parlementaires, lors d’une séance de questions orales à la première Chambre. Mais les députés pjdistes ne semblent pas trop convaincus par la comparaison entre les listes des agréments et la liste des clients d’une banque. Les membres du groupe du PJD ont remis en cause les conditions dans lesquelles les agréments sont parfois octroyés, affirmant que certaines personnes détenaient à la fois plusieurs agréments de taxis et que dans certains cas les propriétaires des agréments ne sont que des bébés de quelques mois. Des remarques que les syndicats des taximen n’ont jamais cessé de marteler. «Nous avons été les premiers à demander la publication des listes des propriétaires des agréments. D’ailleurs, c’est une revendication qui ne date pas d’aujourd’hui, puisque nous avons déjà proposé au gouvernement El Fassi de rendre publiques ces listes», fait savoir Mohamed Mitali, président de l’Union des fédérations nationales des conducteurs et professionnels du transport. «La décision sur ce dossier revient entièrement au ministère de l’intérieur qui n’a jamais voulu accéder à nos revendications dans ce sens», ajoute-t-il. Par ailleurs, les députés ont également interpellé le responsable sur le sort des agréments dont les propriétaires sont décédés. En réponse à cette question, le ministre de l’intérieur a expliqué que l’octroi des agréments est régi par une procédure règlementaire, mais il a reconnu que le nombre des agréments était parfois disproportionné par rapport aux besoins réels de certaines villes. «Dans notre pays, nous avons 70.000 agréments de taxis alors qu’un pays comme la France n’en compte que 55.000 environ. Nous venons d’ailleurs de lancer une étude pour le recensement des détenteurs des agréments depuis les années 60 pour déterminer notamment le nombre des détenteurs décédés depuis cette période», a annoncé le ministre qui a déclaré que des agréments sont parfois proposés à la location pour des sommes ne dépassant guère les 300 dirhams. Reste à savoir maintenant si le groupe parlementaire du PJD va renoncer à sa demande de publication des listes des agréments à l’instar de ce qui a été fait par le ministre pjdiste de l’équipement et du transport Aziz Rabbah dont la décision de publier les listes des agréments de transport interurbain a fait couler beaucoup d’encre quelques mois auparavant. Quelle que soit la suite que les parlementaires comptent donner à cette requête, il devient évident que les relations entre le groupe du PJD et le ministre de l’intérieur ont atteint un niveau très élevé de tension, ce qui remet en cause l’homogénéité de la majorité gouvernementale actuelle. Mohand Laenser est, en effet, le secrétaire général du Mouvement populaire qui est un parti allié du PJD, chef de file de la majorité au Parlement et au gouvernement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *